[MINI-SÉRIE T.V.] The Queen’s Gambit

Après Cursed, la rebelle, je vous parle d’une mini-série produite par Netflix acclamée par les critiques et le public : Le Jeu de la Dame (The Queen’s Gambit en VO). J’avais envie de la regarder, car j’adore son actrice principale qui est Anna Taylor-Joy. Pour rappel, elle a notamment joué dans The Witch, Split et The New Mutants. J’ai également vu qu’il y avait Thomas Brodie-Sangster (la saga Le Labyrinthe) au casting. Et j’ai découvert en cours de visionnage qu’il y avait aussi Harry Melling (Dudley Dursley dans la saga Harry Potter) ! De quoi me régaler devant The Queen’s Gambit !

Et ce fut le cas ! Cette série mérite vraiment sa belle réputation acquise dès sa sortie sur le petit écran, tant elle est qualitative de bout en bout. C’est peut-être même la meilleure série qui m’ait été donnée de voir en 2020. Tout est parfait dans Le Jeu de la Dame : le jeu des acteurs, le scénario, les décors et la mise en scène. L’histoire a beau être linéaire et « prévisible », elle est captivante et honnêtement, j’ai eu du mal à la lâcher (surtout les derniers épisodes). Et puis, le personnage principal (Beth) est merveilleusement bien écrit.

En effet, on le découvre au fil des épisodes à travers son enfance, ses rapports avec les autres (surtout les hommes), son addiction à la drogue et à l’alcool et, bien évidemment, sa passion pour les échecs. Le fait que les échecs soient la toile de fond de cette mini-série lui donne une certaine originalité et instaure beaucoup de suspense (spoiler : non, Beth ne remporte pas toutes les parties auxquelles elle joue). Pour en revenir à Beth, je l’ai trouvée très attachante et humaine. Elle a ses forces et ses failles, et bien que son ascension sociale soit fulgurante, on s’identifie sans mal à elle, car elle garde de la simplicité. Et tout ça, c’est grâce au jeu extraordinaire d’Anya Taylor-Joy.

Comme je vous le disais dans l’introduction de mon article, j’aime beaucoup cette actrice. Et The Queen’s Gambit ne me fait que conforter mon opinion à son sujet : cette fille sait décidément tout jouer (la joie, l’amour, la tristesse, l’ivresse, l’insolence et j’en passe). Elle porte la série à bout de bras et franchement, si elle ne remporte pas un Golden Globe ou un Emmy pour sa performance, je fais un scandale ! Les acteurs secondaires jouent également très bien, que ce soit Thomas Brodie-Sangster, Harry Melling (ça change de le voir dans le rôle d’un mec sympa !), Marielle Heller ou Moses Ingram. Niveau casting, c’est donc un 10/10 !

La mini-série Le Jeu de la Dame s’apprécie également avec les yeux. Bon, en principe, c’est l’un des objectifs principaux d’une œuvre télévisuelle. Mais ce que je veux dire, c’est qu’il s’agit littéralement d’une série belle à regarder. La photographie alterne ainsi subtilement entre les ambiances sombres et lumineuses, selon le lieu et l’époque où se déroule l’action. Les décors, eux, sont sublimes et nous ramènent 60 ans en arrière avec l’architecture et les vêtements de l’époque (ceux que porte l’héroïne lui donnent vraiment beaucoup de classe). Encore deux bonnes raisons de regarder cette série, en somme !

En conclusion, je vous recommande fortement de voir The Queen’s Gambit. La mini-série de Scott Frank a vraiment tout pour elle. Il m’a d’ailleurs été difficile de lui trouver ne serait-ce qu’un seul défaut. Comme je le disais précédemment, à mes yeux, c’est LA série de l’année 2020 !

Et vous, qu’avez-vous pensé de Le Jeu de la Dame? N’hésitez pas à me donner votre avis en me laissant un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.