Indiana Jones and the Kingdom of the Crystal Skull

Après les premier et deuxième volets, je vous parle de Indiana Jones 4 avant de vous parler du 3 (logique !). Par ailleurs, j’avais gardé un bien mauvais souvenir de ce quatrième film quand je l’avais vu au cinéma, car je l’avais trouvé cliché et bête de bout en bout. Cependant, mon revisionnage récent sur M6 me l’a fait voir différemment. Pour moi, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal est à prendre comme un bonus à la saga originale, comme un plaisir coupable (assumé ou pas) en quelque sorte.

Pour commencer par les points positifs, Harrison Ford est toujours aussi bon et charismatique dans la peau du célèbre archéologue. C’est d’ailleurs un peu pour lui qu’on regarde cette saga. Car les autres acteurs ne sont pas forcément impliqués et tous donnent l’impression qu’ils sont venus chercher leur chèques.

Les scènes d’action sont toujours aussi musclées et bien mises en scène. Elles sont ainsi là pour soutenir un scénario souvent paresseux et incohérent. En parlant du scénario, j’ai beaucoup aimé l’aspect recherche/exploration, même si je connaissais déjà la fin de l’histoire. Néanmoins, j’ai trouvé que certains rebondissements arrivaient de nulle part (cf. le coéquipier d’Indiana qui retourne sa veste à plusieurs reprises). Par contre, j’ai été agréablement surpris par le personnage de Marion (que je n’avais pas du tout aimé dans le premier volet). Cette fois, elle n’endosse pas le rôle de la demoiselle en détresse et va même jouer un rôle actif dans l’intrigue. Pour le coup, ça fait plaisir à voir !

Enfin, les effets spéciaux sont vraiment cheaps. Je sais que le film date de 2008 (donc d’il y a 12 ans), mais à cette époque, Hollywood avait tout de même fait des progrès en la matière. Le problème, c’est que le fond vert se voit à mille kilomètres (surtout pendant les passages dans la forêt). Et je ne parle des marmottes en images de synthèse (qui n’apportent rien à l’intrigue, qui plus est).

Pour conclure, Indiana Jones et le Royaume du Crâne de Cristal est un bon divertissement dans son genre. Comme je l’ai dit, il faut le prendre comme un film bonus et l’apprécier tel quel. Ça m’a même rappelé des souvenirs, quand j’étais allé le voir au cinéma en 2008. La nostalgie a donc réussi à m’avoir !

Et vous, avez-vous apprécié ce quatrième volet des aventures du célèbre archéologue ? N’hésitez pas à me donner votre avis en me laissant un commentaire !

***

En bonus : j’ai retrouvé cette critique que j’avais rédigée en 2008. Je la partage donc ici. Bonne lecture !

Mouais, mouais… Déjà, le générique laisse présager le pire. Okay, ça se passe durant les années cinquante mais franchement, a-t-on besoin de montrer une bande d’ados faire la course avec des mecs de l’armée ? Et puis, quand est-ce que les américains vont cesser de se prendre pour des héros ? Parce que instaurer dans ce genre de film la lutte U.R.S.S./Etats-Unis (bien que ça se passe en pleine guerre froide), en faisant passer les U.S.A. pour des saints par excellence, je trouve ça vraiment d’un comique navrant (surtout que ça nous frappe dès les premières minutes). Quant au jeu d’acteur, je ne dirai pas qu’il est minable, mais qu’il est à la limite du manque de talent. Enfin, s’il vous plait : ce n’est pas parce que c’est Spielberg à la caméra qu’il faut mettre des aliens. Merde, c’est Indiana Jones quoi ! Réservez plutôt ça pour les vrais films de science fiction. Sinon, il y a de l’humour, quelques références cinématographiques et des scènes d’action stupéfiantes. En tout cas, même la présence de Shia LaBeouf ne réussit pas à me faire aimer ce film. Je m’attendais à mieux mais bon, on ne peut pas toujours être satisfait.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.