[CINÉMA] Indiana Jones and the Raiders of the Lost Ark

Je profite que M6 rediffuse la saga Indiana Jones pour découvrir la trilogie originale de Steven Spielberg. Pour info, j’avais vu le quatrième à sa sortie, mais je ne l’avais pas du tout aimé. Pour ce qui est du premier volet, je m’attendais à bien mieux pour être franc, même si ça reste un bon divertissement.

Disons que ce qui m’a surtout déçu dans ce premier volet de Indiana Jones, c’est son scénario bourré de faux raccords (car j’en ai vu quelques-uns comme le nez au milieu de la figure) et son héroïne “demoiselle en détresse un peu trop potiche sur les bords”. Concernant le scénario, la quête de l’Arche perdue est intéressante, mais j’ai trouvé qu’elle tirait en longueur (surtout à la fin, avec le passage science-fictionnel qui sort de nulle part, selon moi). De plus, le fait qu’il y ait beaucoup d’actions n’est pas vraiment une bonne chose : selon moi, il y a des scènes qui n’apportent pas de plus-value à l’histoire. La fin du film, elle, laisse penser que l’intrigue n’a pas vraiment trouvé de vraie conclusion (à voir si dans les volets suivants, on en reparle).

Pour ce qui est de l’héroïne (Marion), elle m’a beaucoup agacé. Certes, on est encore dans les années 80, donc les héroïnes ne savent pas trop encore se débrouiller seules (même si elles passent parfois du statut de victime au début à celui de femme forte au final). Mais ici, elle passe son temps à crier “Au secours !” et à être sauvée. Et quand elle prend des initiatives, c’est pour s’attirer encore plus d’ennuis. Bref, j’espère ne pas la revoir dans les deuxième et troisième volets (elle réapparaît dans le 4 et je n’avais pas souvenir qu’elle fût aussi pénible).

Heureusement que le personnage principal a de la carrure ! J’ai beaucoup aimé Indiana et le fait qu’il trouve toujours un moyen pour se tirer d’affaires (y compris quand il est entouré des serpents, vu que c’est sa grande phobie). Harrison Ford était né pour l’incarner et si un autre acteur devait lui succéder un jour, ce serait difficile pour ce dernier d’être à sa hauteur. Face à lui, Paul Freeman incarne l’antagoniste par excellence, soit un adversaire redoutable pour Jones. On sent également une forte alchimie entre Ford et Karen Allen (Marion). C’est donc un beau casting que Steven Spielberg nous a concocté ici.

Enfin, ce premier film de la saga Indiana Jones nous fait voyager aux quatre coins de la planète, de quoi émerveiller nos yeux de spectateur. Les effets spéciaux et les décors n’ont d’ailleurs pas à rougir de leur époque. La mise en scène est évidemment musclée (cf. la scène d’ouverture culte ou l’épisode au Caire). J’espère cependant que Spielberg a gardé le meilleur pour la suite.

Pour conclure, j’ai trouvé Les Aventuriers de l’Arche Perdue en demi-teinte (encore une fois, je m’attendais à bien mieux au niveau du scénario). Mais si on laisse de côté les défauts scénaristiques, Indiana Jones de Steven Spielberg est un bon divertissement hollywoodien comme des réalisateurs de son genre savent offrir au public. De quoi me donner suffisamment envie de regarder la suite de cette saga mythique !

Et vous, qu’avez-vous pensé des Aventuriers de l’Arche Perdu ? N’hésitez pas à me donner votre avis dans les commentaires !

2 commentaires

  1. Ça fait bien longtemps que je ne l’ai pas revu, mais j’en garde un excellent souvenir, plutôt nostalgique des aventures de ma jeunesse perdue… C’est vrai qu’après un nouveau visionnage avec des yeux plus adultes, le personnage de Marion est plus gênant qu’à l’époque où je me passionnais plus pour le ligotage de frère à l’aide d’une fouet en cuir imaginaire ( un cordon de rideau dans la vie de tous les jours) avec un splendide Fedora sur le crâne (casquette publicitaire offerte pour un plein chez Esso, en réalité) que la place de la femme au cinéma.
    J’espère que les autres volets te plairont, tous sont meilleurs que le dernier qui n’a d’appréciable que la BO splendide de M. John Williams, également derrière les partitions de toute la saga.
    Toutefois, je ne te remercie pas pour cet article, bien que très bon, qui m’a mis le générique du film en tête pour les trois semaines à venir !
    Ta ta ta TA tatata ! Ta ta ta TA tatata tata ta…

    (PS: J’ai retrouvé la case !)

    1. (Content de voir que tu l’as retrouvée !)
      Oui, je m’attendais tellement à mieux, aussi car c’est un film culte, donc voilà. Je comprends pourquoi et comment il a participé à construire le cinéma contemporain (comme bon nombre de films des années 80), mais je pense que c’est le genre qui m’a moyennement plu. Il faut dire que l’action, c’est sympa, mais que j’ai aussi besoin de voir de la psychologie et de la mythologie plus développées dans ce genre de film.
      Je verrai bien si les deux suites me plaisent ou pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.