[LIVRE] Lisa Jane Smith, The Vampire Diaries

Elena Gilbert est la fille la plus populaire de son lycée. Aucun garçon ne lui résiste, les filles veulent toutes être ses amies. Mais voilà, le jour où Stephan Salvatore débarque, elle commence à perdre tous ses moyens. Parce que même si elle s’est juré de le séduire, histoire d’ajouter le jeune homme à la liste de ses conquêtes, elle ne peut s’empêcher d’éprouver une attirance irrésistible envers lui. Surtout que ce dernier semble cacher un terrible secret, qu’Elena fera tout pour découvrir…

Outre le fait que Vampire Diaries (le livre) fait dangereusement penser à Twilight (le livre aussi), à cause de son histoire d’amour cucul la praline (et surréaliste) et d’autres éléments (le triangle amoureux, entre autres), il a le grand défaut de ne pas assez développer son histoire et ses personnages, et d’enchainer les péripéties à la va-vite.

Bon, au moins, on ne s’ennuie pas. Comme dans la série du même nom (qui n’a, ceci dit, presque rien à voir avec le bouquin elle est originaire), les scènes d’action ne manquent vraiment pas. Mais c’est la romance qui casse un peu tout, puisqu’à peine Stephan a sauvé Elena qu’ils se rapprochent in extremis, jusqu’à même déjà se fiancer à la fin du livre. On a vraiment du mal à y déceler une quelconque crédibilité, tant le tout est assez grotesque. Et si le personnage de Stephan est intéressant, celui d’Elena est vraiment tête à claques. Vous ne trouviez pas plus cruche que Bella Swan ? Désormais, vous savez qu’Elena Gilbert bat tous les records dans ce domaine : capricieuse, garce, pleurnicheuse pour un rien… Bon, ça s’arrange au fil du temps, même si con couple avec Stephan reste toujours aussi niais.

Les autres relations qu’entretient l’héroïne avec les autres protagonistes sont d’ailleurs beaucoup plus intéressantes, mais peut-être pas assez fouillées pour le moment. Celle avec Damon en particulier, et j’ai hâte de voir ce que va donner leur couple dans le tome 2. Il y a beaucoup de tension et d’ambigüité, contrairement à celle avec Stephan.

Lisa Jane Smith nous livre donc une histoire à moitié bâclée, mais pas moins intéressante.

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.