[LIVRE] J.R.R. Tolkien, The Lord of the Rings – The Fellowship of the Ring

J’ai beaucoup hésité à écrire cet article sur le premier tome du Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Déjà, parce que j’ai mis longtemps à le lire (il y a deux livres à l’intérieur – le Livre I et le Livre II -, donc j’ai fait une longue pause entre les deux). Ensuite, car à cause de sa longueur et de ses nombreuses descriptions, je n’ai pas été vraiment captivé par l’histoire. Et j’ai même eu l’impression d’être un peu passé à côté, à cause de ça. Ça n’en fait pas un mauvais roman pour autant.

Qu’on soit bien clairs : même si je n’ai pas totalement accroché à ce premier tome, je reconnais qu’il est de qualité. En effet, l’univers que l’auteur a créé est riche et, pour ma part, je salue son effort d’avoir fait de la Terre du Milieu un monde à part entière (avec ses différents habitants, ses langues parlées…). De plus, la nouvelle traduction de Daniel Lauzon m’a permis de mieux appréhender cet univers et (surtout) la plume de l’auteur. Au contraire, quand j’avais tenté de lire La Communauté de l’Anneau pour la première fois il y a vingt ans, je n’avais pas dépassé les 200 pages, tant la première traduction (réalisée par Francis Ledoux) n’était pas très accessible selon moi. Je remercie donc Daniel Lauzon de m’avoir permis de venir à bout du roman (ENFIN !).

Ce que je n’ai pas aimé dans La Communauté de l’Anneau, c’est qu’il y a beaucoup trop de descriptions et d’informations à digérer. Certes, elles rendent cet univers riche et très complexe, et sont nécessaires à la compréhension globale du récit. Mais elles m’ont fait décrocher plusieurs fois de ma lecture. De plus, les chapitres font en moyenne entre 30 et 40 pages, donc il vaut mieux être un lecteur aguerri avant de se lancer dans cette saga. Il y a aussi beaucoup d’action, mais encore une fois, j’ai trouvé que les péripéties se noyaient dans les descriptions et le surplus d’informations. Ça m’a également « empêché » de m’attacher aux personnages (et même de ne pas en reconnaître certains, alors qu’ils accompagnent le héros jusqu’à la fin du tome 1).

En conclusion, je suis « mitigé » concernant cette lecture. Je n’ai donc ni adoré, ni détesté. Je compte également revoir la trilogie de Peter Jackson, pour voir si je peux davantage apprécier cette saga sur grand écran. Cependant, j’ai quand même envie de lire la suite (Les Deux Tours). Mais ce ne sera pas pour de suite !

Et vous, avez-vous lu La Communauté de l’Anneau de J.R.R. Tolkien ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.