[CINÉMA] Upgrade

Dès les premières minutes d’Upgrade, j’ai senti venir le film de vengeance couplé au film “où l’expérience faite sur le héros tourne mal pour lui”. Sauf qu’à la place du traitement médical (c’est le premier truc qui m’est venu à l’esprit), on met une puce super intelligente qui fait office de cerveau humain. C’est là où réside toute l’originalité d’Upgrade, notamment avec les effets spéciaux, la mise en scène et la réalisation (avec la caméra qui tourne dans tous les sens pour suivre les mouvements du héros). Car le scénario, lui, reste classique et sans véritable surprise (sauf peut-être à la fin et encore, j’ai trouvé la révélation finale un peu trop grosse, même si elle va dans le sens du message véhiculé par le film).

Les personnages ne sont pas super attachants, y compris le personnage principal. Mais au fil de l’histoire, on finit par se mettre dans sa peau et à expérimenter comme lui ses nouvelles capacités. Dans le même temps, il critique la société qui est devenue trop dépendante des machines (et il est d’ailleurs un des rares à se servir encore de ses mains pour faire des choses lui-même). Le fait que l’histoire se déroule dans le “futur” (c’est l’impression que ça me donne en tout cas) renforce ce sentiment. De ce côté-là, le scénario et l’univers auraient vraiment mérité d’être davantage développés. Je ne sais pas si le réalisateur Leigh Whannell a prévu de faire une suite, voire même une saga, mais son long-métrage le laisse sous-entendre (à mes yeux, en tout cas). C’est pour ça que j’ai trouvé le twist final pas tellement crédible, car le tout manque de développement et que le scénario opte souvent pour la facilité.

L’acteur principal, Logan Marshall-Green, est plutôt convaincant et porte bien le film tout du long. Les autres acteurs jouent leurs personnages respectifs sans conviction (sauf peut-être l’inspectrice, incarnée par Betty Gabriel). Tandis qu’Harrison Gilbertson a vraiment eu du mal à me convaincre en tant que “antagoniste” à la fois mystérieux et très inquiétant. Encore une fois, leurs personnages ne sont pas bien travaillés, donc j’ai eu du mal à ressentir de l’empathie pour eux.

En conclusion, Upgrade reste une bonne surprise dans le domaine de la science-fiction et de l’action. Mais il aurait mérité d’être davantage étoffé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.