[CINÉMA] The Canyons

Cela faisait trèèès longtemps que je n’avais pas vu un film avec Lindsay Lohan à l’affiche. Il faut dire qu’on a surtout parlé d’elle pour ses frasques, ces dernières années. Avant, c’était une grande actrice à en devenir (pour moi, en tout cas). Et ça, beaucoup l’ont oublié. Mais personnellement, je m’en suis souvenu en regardant The Canyons de Paul Schrader, un thriller érotique noir dans lequel elle irradie.

Car oui, mesdames et messieurs, Lindsay Lohan montre qu’elle sait toujours jouer. Elle est tout en retenue et juste dans son jeu d’actrice, malgré un personnage un peu antipathique (mais ce n’est pas la seule à avoir eu ce souci : tous les personnages de ce film le sont). Elle dévoile beaucoup ses formes, mais la caméra de Paul Schrader la met toujours bien en avant. Restent ses grosses lèvres toutes refaites. Mais quel gâchis ! Elle était si belle durant ses jeunes années ! Lorsqu’elle n’est pas beaucoup maquillée, ça passe. Mais quand elle l’est, ça ne passe pas. Néanmoins, avec ce film, elle prouve qu’elle est bonne actrice… mais qu’elle ne sait toujours pas choisir ses rôles !

Les autres acteurs sont très bien également. James Deen est très charismatique et photogénique devant la caméra, de même que Nolan Gerard Funk (son ennemi à l’écran). Je leur ai trouvé une belle alchimie avec Lindsay Lohan. J’ai cru à la relation de dominant-dominé avec le premier, puis à la relation d’amour sincère avec le second.

Le film en lui-même est ennuyeux, longuet et mal écrit. Pourtant, il a des choses intéressantes à raconter, mais il le fait mal. Dépeindre les coulisses sombres de “beau” Hollywood, c’est bien. Mais ici, c’est fait avec maladresse (même s’il y a une volonté de se remémorer le cinéma des temps anciens). Les personnages ne sont pas spécialement attachants, bien que leurs personnalités respectives soient complexes. Quant au côté érotique, il est plutôt clinquant et luxueux grâce à la photographie du film (que j’ai trouvé léchée). On reconnaît bien là la patte de Bret Easton Ellis (qui a écrit le scénario). D’ailleurs, en regardant le film, je me disais que The Canyons aurait fait un meilleur Cinquante Nuances de Grey (avec un scénario plus adroit pour que ça tienne la route). En plus, le personnage que joue James Deen s’appelle Christian.

Pour conclure, The Canyons est intéressant, voire passionnant, sur certains aspects. Il ne l’est pas pour d’autres. Et il m’a surtout rappelé que oui – je ne le dirai jamais assez -, Lindsay Lohan a encore un semblant d’avenir en tant qu’actrice. Mais ce ne sera pas facile de faire oublier aux critiques et aux spectateurs ses années noires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.