[CINÉMA] Marriage Story

Je continue mon petit “marathon spécial Oscars“, avec le drame Marriage Story réalisé par Noah Baumbach, qui a valu sa première nomination aux Oscars à Scarlett Johansson et sa deuxième à Adam Driver. J’en avais d’ailleurs entendu beaucoup de bien. Encore une fois, les critiques et les spectateurs avaient raison : Marriage Story est un film qui ne laisse pas indifférent et qui marque le coeur du spectateur au “fer chaud”.

Dès les monologues d’ouverture, le ton est donné. On assiste au divorce douloureux d’une femme et d’un homme qui se sont aimés, puis qui vont se haïr crescendo. C’est d’ailleurs ce traitement progressif qui m’a surpris : la tension entre eux s’installe lentement, mais sûrement. On pouvait aussi se demander si Noah Baumbach allait apporter quelque chose de neuf à la thématique du divorce au cinéma. Certes, il n’y a rien de nouveau dans le dénouement, mais le réalisateur réussir à mettre en scène cette histoire avec beaucoup de justesse et de sensibilité. Il réussit aussi à rendre ses deux “antagonistes” aussi attachants que détestables, selon les scènes. Chacun a ainsi ses qualités et ses défauts, est prêt à tout pour avoir la garde exclusive de leur fils, même si on se doute un peu d’avance que c’est la femme qui va l’emporter. Par conséquent, il s’attache à les filmer tels qu’ils sont, sans jamais les épargner.

Au niveau du casting, Adam Driver et Scarlett Johansson sont tout bonnement époustouflants. Ils laissent de côté leurs statuts respectifs de superstars hollywoodiennes pour s’abandonner dans ces rôles à la fois tendres et déchirants. On s’attache d’emblée à leur couple, comme on se voit obliger de les voir évoluer chacun de leur côté (pour le pire, mais aussi pour le meilleur). Leurs multiples nominations étaient bien méritées et en ayant vu le film, je ne serais pas surpris de leurs victoires si ça avait été le cas. Du côté des acteurs secondaires, Laura Dern est juste incroyable en avocate impitoyable prête à tout pour gagner. Ray Liotta lui tient d’ailleurs dignement tête lors de la scène du tribunal. C’est un véritable bras de fer qui les oppose et ils sont prêts à tout pour gagner ce procès, quitte à la jouer déloyal. Les récompenses étaient donc méritées pour Laura Dern, une actrice qui sait décidément TOUT jouer.

En conclusion, Marriage Story réussit la prouesse de parler avec justesse de la procédure douloureuse du divorce, que beaucoup de couples traversent et dont peu sortent vraiment indemnes. Pour ma part, c’est une belle surprise.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.