[CINÉMA] Spencer

Bonjour tout le monde ! J’espère que vous allez bien et que vous avez bien débuté l’année 2022. De mon côté, je la démarre avec ma première critique cinématographique depuis l’affreux Space Jam 2. En effet, j’ai regardé le biopic Spencer de Pablo Larraín avec Kristen Stewart. Fan de cette dernière — vous le savez, depuis le temps que vous me lisez —, ce film était évidemment sur ma watchlist. De plus, le fait que Kristen soit favorite aux Oscars me rendait encore plus curieux de le voir. Alors, verdict ?

Eh bien, je trouve que Larraín a rendu un très bel hommage à la princesse Diana. On (re)découvre ce personnage tant tourmenté qui fascine encore le monde, même après sa mort. Personnellement, j’en ai appris davantage sur Diana Spencer (notamment sur ses troubles alimentaires). Quant à Kristen Stewart, elle a su cerner cette personnalité complexe et, de ce fait, elle l’incarne à merveille. Même si elle ne lui ressemble pas beaucoup sur le plan physique (Naomi Watts était plus crédible, sur ce plan-là), elle est Diana à l’écran. Elle a donc ses chances pour gagner l’Oscar de la meilleure actrice !

Concernant le film en lui-même, Larraín a bien su mettre en scène le décalage qui existait entre Diana et les membres de la famille royale. D’ailleurs, l’absence de répliques de la part de ces derniers est bien vue, car ça renforce la froideur qu’ils pouvaient ressentir à son égard, ainsi que la pression qu’ils exerçaient sur Diana. Le film met également bien en avant le mariage brisé de Diana et Charles (qui est brillamment incarné par Jack Farthing).

Finalement, on aurait presque l’impression de regarder un huis clos, où l’anti-héroïne essaie d’éviter des pièges qui lui sont tendus (ici, la famille royale). Et que les seuls moments de réconfort sont ceux avec ses enfants — il y a une jolie scène pleine d’espièglerie et d’innocence — et avec sa confidente Maggie (Sally Hawkins). En outre, le réalisateur établit un parallèle intéressant entre Diana et Anne Boleyn. Il réussit ainsi à faire de son film plus qu’un simple biopic, en nous proposant sa propre vision du personnage de Diana Spencer.

Pour conclure, Spencer de Pablo Larraín est une réussite. Et Kristen Stewart prouve encore une fois qu’elle fait partie de la relève d’Hollywood. En espérant que son talent d’actrice soit enfin récompensé par l’Académie.

Et vous, avez-vous Spencer ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.