[CINÉMA] Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu ?

Bonjour tout le monde ! Après Sonic 2, je vous parle d’un autre film que j’ai vu au cinéma en avril : Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu ? Eh oui, la famille Verneuil, leurs filles et leurs gendres sont de retour pour un troisième volet ! Mais cette fois, les beaux-parents s’invitent à la fête des 40 ans de mariage de Claude et Marie. Et il n’y a pas que les Koffi, mais aussi les Benichou, les Benassem et les Ling. De quoi passer un bon moment en leur compagnie, non ?

Eh bien, oui ! Personnellement, j’ai trouvé ce troisième film bien plus divertissant que le deuxième (mais le premier reste le meilleur). Il est beaucoup plus drôle à mon goût, dans le sens où les intrigues sont plus intéressantes à suivre, les situations plus cocasses et les dialogues plus incisifs. Je n’ai d’ailleurs pas arrêté de rire à gorge déployée durant 1 h 40, comme les autres spectateurs dans la salle de cinéma.

Déjà, j’ai été ravi de retrouver les acteurs. Ces derniers campent toujours aussi bien leurs personnages respectifs. La meilleure pour moi reste Chantal Lauby (sa réplique pour casser Christian Clavier sur son style vestimentaire m’a rappelé celle qui officiait chez Les Nuls : elle a le même ton désinvolte dans la voix qu’à l’époque). Il y a aussi Alice David, qui s’approprie bien le personnage d’Odile (incarnée initialement par Julia Platon). Sans oublier Pascal NZonzi et Salimata Kamate, qui jouent le couple Koffi (« Tu t’es vu : tu es gros comme un phacochère ! » : fou rire instantané dans la salle), ainsi que Loïc Legendre dans le rôle du prêtre. Bref, ça fait plaisir de tous les revoir sur grand écran.

Ensuite, là où le deuxième volet donnait l’impression d’être une suite « parce qu’il en fallait une », celui-ci nous donne le sentiment d’apporter vraiment quelque chose à l’ensemble (même s’il est également sorti pour surfer sur le succès des deux premiers films). Comme je le disais, on rencontre les autres beaux-parents. Philippe de Chauveron a ainsi su encore s’amuser des clichés qu’on pouvait avoir des Arabes, des Chinois et des Juifs. De plus, j’ai bien aimé les allusions à la (supposée) homosexualité du prêtre, ainsi que le scandale provoqué par le fait que Jésus soit joué par un acteur noir et le véganisme « excessif » de Laure (intrigue qui surfe bien sur l’une des tendances du moment).

Enfin, les différentes intrigues sont mieux amenées et plus intéressantes à suivre. Les intrigues secondaires parviennent d’ailleurs bien à s’emboîter les unes dans les autres, dans le sens où il n’y en a pas une qui va prendre plus de place que les autres (sauf pour les rapports conflictuels entre Rachid et son père : j’aurais aimé qu’on creuse davantage leur relation). L’intrigue principale (les 40 ans de mariage des Verneuil) est également bien amenée et bien écrite. Les enterrements de vie de jeune fille et de garçon m’ont d’ailleurs bien fait marrer.

Pour conclure, j’ai beaucoup aimé Qu’est-ce qu’on a tous fait au Bon Dieu ? C’est une comédie française drôle et pas prise de tête, idéale pour la saison printanière. Et la reprise de Johnny Halliday, Sang pour Sang, conclut joliment le film.

Et vous, qu’avez-vous pensé du nouveau film de Philippe de Chauveron ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.