[CINÉMA] Parents d’élèves

Aujourd’hui, je vous parle du dernier film que j’ai vu au cinéma avant qu’on soit tous reconfinés : Parents d’élèves de Noémie Saglio. Il s’agit d’une comédie rafraîchissante et sans prétention, qui est teintée de bons sentiments. Sa réalisatrice ne cherche aucunement à révolutionner le genre et ce n’est clairement pas ce qu’on lui demande. Personnellement, la simplicité de son long-métrage m’a beaucoup plu.

Je vais commencer par le premier point positif : le duo Vincent Dedienne/Camélia Jordana. Je trouve que ces deux-là vont très bien ensemble et que leur couple naissant (à l’écran) est très crédible. Je ne connaissais pas du tout Vincent Dedienne avant de le voir dans ce film, mais selon moi, il assure bien dans le rôle du gars maladroit sur les bords. Mais son jeu d’acteur était un peu forcé par moments (c’est son personnage qui voulait ça, sans doute). Concernant Camélia Jordana, je suis content de la retrouver dans un registre plus léger que dans Le Brio (où elle était déjà grandiose). Décidément, cette fille est talentueuse, aussi bien dans la chanson que sur grand écran.

Le second point positif du film est son humour ambiant. Franchement, j’ai rigolé non-stop pendant 1 h 30. Les situations comiques et les blagues sont ainsi bien trouvées. Je suis même sûr qu’elles sont inspirées de la vie réelle pour certaines (il faudrait poser la question aux professeurs des écoles pour en être sûr). La réalisatrice ne recourt à aucun moment à la vulgarité pour faire rire le public et ça, c’est bien ! C’est juste de l’humour bon enfant, ce qui en fait donc un bon divertissement familial.

Le casting secondaire est très bon (mention spéciale à Samir Guesmi, que j’ai pris plaisir à revoir jouer après Camille Redouble). Le scénario est convenu et on en devine la fin dès les dix premières minutes, mais encore une fois, ce n’est pas gênant dans un film comme Parents d’élèves. Cependant, je trouve que Noémie Saglio a un peu trop forcé sur le message féministe véhiculé par son film. Certes, c’est important de parler de l’égalité hommes-femmes, mais je pense qu’il vaut mieux le faire avec modération.

Pour conclure, Parents d’élèves est une jolie douceur automnale qui plaira aux petits et aux grands. Si vous avez la possibilité d’aller voir à la réouverture des salles, allez-y !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.