[SÉRIE T.V.] 13 Reasons Why (Saison 4)

Aujourd’hui, je vous parle de la quatrième et dernière saison de 13 Reasons Why, qui est sortie ce vendredi. En effet, je l’ai regardée d’une seule traite ce weekend, car je l’attendais avec impatience (et aussi car il n’y avait que dix épisodes, cette fois-ci). C’est une saison que j’ai bien aimée dans l’ensemble, mais que je trouve en deçà des deux précédentes. Disons que le début est laborieux et que la fin est grandiose.

Je vais beaucoup spoiler dans cet article. Donc, si vous n’avez pas vu la saison 4 de 13 Reasons Why, arrêtez-vous là (sauf si vous vous en foutez). Si vous voulez relire mon avis sur la saison 3, c’est par ici.

Pour commencer, j’aimerais vous parler du personnage de Clay. J’ai toujours eu beaucoup de mal avec ce personnage, notamment parce qu’il pique souvent des crises de colère. Le fait que ce soit lui le narrateur est l’un des points faibles de cette saison 4. Bon, ça passe au bout de quelques épisodes, mais c’est sans compter qu’il reste fidèle à lui-même (bien que je finisse à m’attacher à lui, en fin de compte). Disons que son entourage ne semble pas être vraiment choqué, quand il leur annonce qu’il a peut-être un trouble dissociatif (et qu’il est derrière le graffiti dans son lycée, entre autres). C’est bien de vouloir aborder le thème des maladies mentales, mais encore faut-il le faire bien (car réduire “juste” ses troubles psychotiques à de l’anxiété et à de la dépression, c’est bof je trouve).

Pour ce qui est des autres personnages, certains m’ont beaucoup agacé. À commencer par Zach, qui se la joue alcoolo et je-m’en-foutiste. J’avais déjà du mal avec lui depuis le début de la série (sauf dans la saison 2, où les scénaristes montraient une facette de lui plus sympathique et vulnérable), mais là, ils ont poussé trop loin la caricature du mec qui fout sa vie en l’air. Il y a aussi celui de Jessica, qui m’a vraiment agacé pendant une grande partie de la saison (avec son éternel jeu du chat et de la souris avec Justin, même si on comprendra pourquoi dans le dernier épisode). Tandis que d’autres ont eu une belle évolution, comme Justin – j’avais vraiment envie de pleurer dans le dernier épisode, car il méritait d’avoir une longue et belle vie – et certains sont malheureusement mis en retrait (comme Ani, Tony et Tyler).

Concernant les deux intrigues principales de la série (la folie de Clay et la résolution du meurtre de Bryce), on tourne beaucoup en rond. À la limite, il aurait mieux valu que la saison 3 soit plus longue et que la série se conclue à ce moment-là. En plus, l’identité des maîtres chanteurs est très facile à deviner (là où les autres saisons arrivaient à brouiller les pistes). D’ailleurs, on ne se concentre plus sur un personnage en particulier dans chaque épisode et on mélange “tout”. J’avoue donc avoir eu du mal avec la construction du scénario, sur ce point-là. J’ai même eu l’impression qu’au début, l’histoire n’avançait pas du tout. Mais à partir du troisième épisode, la série regagne en intérêt et dès l’épisode 6, ça devient explosif.

Ce que j’ai, en outre, apprécié dans la saison 4, c’est qu’elle s’est beaucoup inspiré des films d’horreur (cf. l’épisode 3 à la fin du bal et l’épisode 4 dans la forêt). La série a aussi su aborder frontalement les thématiques des armes à feu (cf. l’épisode 6 qui est très bien construit au niveau de la tension), du racisme (cf. l’épisode 8) et du Sida (cf. le dernier épisode). Encore une fois, la série a su parler de choses graves en les incluant bien dans son univers.

Enfin, la fin est parfaite. Elle boucle la boucle avec les cassettes d’Hanna qui sont enterrées, pour permettre aux personnages de laisser ça derrière eux. Les adieux à Justin sont également hyper émouvants et le personnage a droit à une belle sortie (comme ceux d’Hanna, de Bryce et de Monty). Et puis, ça me fait de la peine de quitter cette bande d’amis soudée, qui ont dû affronter le pire ensemble. Mais j’aurai du mal à me remettre de la mort de Justin.

13 Reasons Why s’arrête donc là et quelque part, ce n’est pas plus mal. Comme je le disais, on sentait que les scénaristes ne savaient plus trop quoi raconter et qu’ils ont parfois meublé comme ils le pouvaient. Mais sa fin est digne du ton général de la série.

Et vous, qu’avez-vous pensé de cette quatrième et dernière saison ? N’hésitez pas à me le dire dans les commentaires, afin qu’on puisse en parler. 👍😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.