[LIVRE] Jean Rolin, Le Ravissement de Britney Spears

Aujourd’hui, je vous parle d’un roman que j’ai à la fois aimé et détesté. En effet, je me suis laissé berner par son titre et sa quatrième de couverture. Comme le titre du livre de Jean Rolin l’indique, un agent est envoyé à Los Angeles pour empêcher l’enlèvement de la chanteuse Britney Spears par un groupe islamiste. Je m’attendais à une histoire remplie de rebondissements, avec un focus particulier sur mon idole. Sauf que ce n’est pas le cas.

C’est simple : ce roman policier n’en est pas un. Pour moi, ce ne sont que les mémoires autocentrées d’un auteur qui décrit, — s’il y est vraiment allé —, son séjour à Los Angeles, en long, en large et en travers. Certes, il fait référence à Britney Spears, ainsi qu’à Lindsay Lohan, dans certains chapitres, mais c’est tout. En vérité, l’intrigue supposée de son roman devient secondaire. Ce qui rend donc l’ensemble inintéressant.

Pour tout vous dire, je ne saurais pas vous citer un seul personnage, sauf peut-être un ou deux. Je me souviens d’un mec sexiste (et paparazzi, il me semble) et d’une prostituée thaïlandaise (je crois) avec qui le héros couche. En effet, à moins que l’auteur n’ait parlé d’un road trip dans sa quatrième de couverture, ce n’est pas ce que je suis venu en tant que lecteur, personnellement. Ou alors, je m’achète un guide de voyage sur Los Angeles et finito. La promesse n’est donc clairement pas tenue, sachant que — je me répète — ce n’est même pas un roman digne d’intérêt.

Mais quand Jean Rolin se met parler de Britney Spears et de Lindsay Lohan, je deviens soudainement happé par ce qu’il raconte. Il donne même quelques anecdotes sur les deux stars, sous fond de rumeurs qu’il a lu dans la presse à scandales. J’ai pu ainsi apprendre des choses à leur sujet que j’ignorais complètement. C’est donc déjà ça de pris.

En soi — c’est ironique, quelque part —, ce roman n’est pas désagréable à lire. Il se lit même très rapidement, en dépit de sa nullité. L’auteur écrit bien, mais les phrases faisant un paragraphe en alourdissent le style. Bref, me concernant, c’est encore un raté.

Pour conclure, Le Ravissement de Britney Spears est une belle déception. Je ne dirais pas que c’est une catastrophe — certains éléments m’ont plu —, mais j’en attendais autre chose qu’un récit autocentré. Si vous ne l’avez pas encore lu, ne vous laissez donc pas avoir par le titre mensonger de ce roman.

Et vous, qu’avez-vous pensé du livre écrit par Jean Rolin ? N’hésitez pas à me donner votre avis en me laissant un commentaire !

2 commentaires

  1. Comme tout fan un peu curieux, je te conseille le roman “Comment je n’ai pas rencontré Britney Spears” de Élise Costa.
    Un road trip tantot drole et tantot acerbe, plus axé sur la ‘pop culture’ que sur Britney elle-même, mais qui reste sympa à lire.

    Et comme tout fan qui se respecte, je te conseille également “Le Cadeau d’une Mère” de Brintey Spears et sa maman…
    On ne va pas se mentir, c’est très moyen, très cul-cul la praline, très cliché, mais bon, c’est le seul roman de fiction (“Heart to Heart” étant autobiographique) écrit par Britney alors…
    Il a d’ailleurs été adapté en téléfilm par ABC sous le titre “Brave New Girl”.

    1. Merci pour ton commentaire et tes recommandations !
      J’avais vu le téléfilm” Brave New Girl” sur TF1 à l’époque, j’avais bien aimé (bon, j’étais le public cible aussi !).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.