[LIVRE] Alexandra Bracken, The Darkest Minds

Avis express pour vous parler du livre d’Alexandra Bracken : The Darkest Minds. J’avais parlé de son adaptation sur grand écran sur le blog. Au passage, ce film n’était pas indispensable. Car, bien qu’il soit assez fidèle au roman, il a édulcoré pas mal de choses et même supprimé des personnages. Bref, heureusement que l’univers était suffisamment intéressant pour que je jette un coup d’œil à cette saga littéraire !

Pour la faire court, j’ai beaucoup aimé dans l’ensemble. Le roman est très psychologique, dans le sens où on a beaucoup de détails sur les réactions de Ruby (l’héroïne et la narratrice). On comprend pourquoi elle rejette ses pouvoirs et pourquoi elle fait tel ou tel choix. Et même si je connaissais déjà l’histoire, certains passages m’ont beaucoup ému (je pense notamment à l’épisode avec ses parents ou à la fin avec Liam).

Il y a des moments où je me perdais pas mal, car il y avait trop d’informations à emmagasiner d’un coup. Il se passe tellement de choses que j’avais parfois besoin de me rafraîchir la mémoire. Dans le même temps, j’essayais de me souvenir de ce que le film avait en commun avec le livre. D’ailleurs, peut-être que si je l’avais d’abord lu avant d’aller au cinéma, j’aurais davantage apprécié cette adaptation. Je pense effectivement qu’elle a été faite avant tout pour les fans du livre. Ce qui est problématique, vu qu’un film ne peut pas raconter une histoire de la même manière qu’un livre, et qu’il faut penser à ceux qui ne connaissent pas cet univers.

Pour parler des acteurs choisis pour incarner les différents personnages, je ne sais pas vraiment pourquoi ils ont pris Amandla Stenberg. Après, c’est vrai qu’on n’a pas vraiment de description physique de Ruby (mis à part qu’elle a les yeux verts et les cheveux bruns). Pour les autres, je dirais qu’ils correspondent assez bien à l’image que je m’en faisais dans le bouquin.

Dernier élément : il y a une romance, comme dans toutes les dystopies pour ados. Mais ce n’est pas ce qui prime le plus. J’avais même l’impression que cet aspect-là était plus mis en avant dans le film (tout en étant bâclé, comme le reste).

En résumé, que vous ayez vu le film ou pas, lisez tout de même le livre, car il en vaut vraiment la peine !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.