[CINÉMA] Sous Les Jupes des Filles

sous-les-jupes-des-filles-vanessa-paradis

Une comédie de femmes réalisée par une femme, pour les femmes (et les hommes), non féministe… Sur ce dernier point, j’ai bien envie de contredire Audrey Dana (la réalisatrice) car, dans certaines des intrigues qu’elle a écrites, les hommes passent pour des machos. Et je vous avoue que je suis lassé d’entendre parler de féminisme à tous les coins de rue, ces derniers temps. Si ça n’était pas le cas, peut-être que j’aurais pu davantage aimer Sous Les Jupes des Filles, allez savoir !

Cependant, j’ai beaucoup ri. Énormément même, selon les scènes. Merci les excellentes performances d’actrices de Marina Hands (qui m’a fait jubiler en tant que femme niaise et cocue), de Vanessa Paradis (qu’on adore détester et qu’on aime aimer), de Géraldine Nakache (dans un rôle à contre-emploi) et, à la limite, de Laetitia Casta (même chose que pour Géraldine) qui interprètent toutes les quatre mes personnages favoris de ce film choral. Après, il est vrai que je m’attendais à bien mieux, concernant ce qui a été vendu comme LA comédie de l’été 2014.

J’en retiens donc essentiellement des éclats de rire… et c’est tout.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.