[CINÉMA] Sonic the Hedgehog

J’ai entendu tout et son contraire sur ce film, avant et après sa sortie. En payant mon ticket pour aller le voir, je m’attendais à un navet et à être déçu. Pourtant, je ne suis pas un grand fan de Sonic à la base, donc mes exigences sont moindres que celles d’un vrai fan. Mais en fin de compte, je suis ressorti vraiment enchanter de ma séance, tant que j’ai beaucoup aimé Sonic the Hedgehog de Jeff Fowler. Pour résumer, c’est drôle, plein d’action et de bons sentiments.

Dans un article sur mon blog secondaire, j’avais écrit que je ne trouvais pas la première apparence de Sonic affreuse. Mais avec le recul et après avoir vu le film, je pense que je l’aurais beaucoup moins aimé avec cet ancien design bien moins proche du hérisson bleu. Car Sonic fait partie de la culture populaire et de l’inconscient collectif depuis sa naissance, donc c’était impensable de le voir « autrement » sur grand écran. En revanche, la voix française de Malik Bentalha ne m’a pas du tout dérangé (au contraire, je trouvais que ça renforçait le côté comique du personnage dans le film). Mais j’avoue que j’aurais bien aimé réentendre celle d’Alexandre Gillet (la voix de Sonic dans les jeux). Ce qui est étrange et amusant, c’est qu’il y a un autre personnage célèbre de la franchise (je vous laisserai deviner lequel) qui a la même voix française que dans les jeux…

Le long-métrage en lui-même est très divertissant. On n’a pas le temps de s’ennuyer du début à la fin, tant il se passe des choses. Les effets spéciaux sont vraiment bien faits, en particulier sur deux passages en particulier (celui où la caméra filme au ralenti et qu’on voit mieux Sonic utiliser son pouvoir de super vitesse). Ces passages sont d’ailleurs un beau clin d’œil au personnage de QuickSilver dans X-Men. Il y a d’autres références à la pop culture, mais je les ai trouvées moins efficaces (sauf celle sur The Mask, mais je vous en parle plus bas). Le film est également très drôle, même si certains gags tombent à l’eau ou sont limites (Sonic qui lâche une caisse, j’avoue que ça m’a laissé sans voix…). Mais à ce niveau-là, je retiens plus le positif que le négatif.

Pour ce qui est des acteurs, j’ai été surtout heureux de revoir Jim Carrey à l’œuvre dans un rôle qu’il interprète comme lui seul peut le jouer : en faisant le pitre. Je ne sais pas s’il est vraiment proche du personnage de Robotnik dans les jeux vidéo, mais en tout cas, sa prestation m’a beaucoup convaincu. Et pour reprendre ce que j’ai dit précédemment, sa référence au personnage de The Mask tombait à pic. En face de lui, James Marsden fait le job en héros et acolyte de Sonic : tous deux formaient un beau duo complémentaire et très soudé. Les autres acteurs sont bien également.

En conclusion, Sonic the Hedgehog de Jeff Fowler est un super divertissement familial, qui plaira surtout aux enfants. Mais les grands enfants pourraient aussi y trouver leur compte (tant qu’ils laissent leur cerveau à l’entrée de la salle de cinéma).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.