[CINÉMA] Last Christmas

L’autre jour, je me faisais la réflexion comme quoi j’avais vu beaucoup de bons films, voire de très bons films, cette année. Et que ça me « manquait » (tout est relatif) de ne pas aller voir des navets. Soit je choisis mieux les films que je regarde, soit je suis devenu meilleur public qu’à l’accoutumée. Le fait est que je me suis bien emmerdé devant Last Christmas de Paul Feig. Pourtant, ayant adoré L’Ombre d’Emily du même réalisateur, je partais confiant avec ce nouveau film.

Last Christmas est typiquement le genre de film que je n’aime pas : un ramassis nauséabond de clichés qui se prend beaucoup trop au sérieux et qui, dans ce cas-ci, abuse énormément du pseudo humour british qui ne parlera qu’au public anglophone (à mon avis). En tout cas, de mon côté, je n’y ai pas du tout été réceptif (sauf peut-être à deux trois reprises, et encore…). Je ne vous parle même pas de l’histoire, qui est mal écrite à cause d’un scénario qui enchaîne les incohérences. Franchement, on ne croit pas du tout cette romance qui a lieu entre Emilia Clarke et Henry Golding. Pour tout vous dire, je ne leur ai trouvé aucune alchimie. Quant à leur performance d’acteur, comment dire ?

Ils en font des caisses ! Déjà, on entend vraiment l’accent anglais forcé qui n’est pas du tout authentique (pourtant, ils sont britanniques). Ensuite, on choisit une autre actrice britannique (Emma Thompson) pour jouer une Yougoslave (quelle idée brillante !). On rajoute une actrice malaisienne (Michelle Yeoh) qui, de ce fait, nous profiter de son magnifique accent anglais (moi, je me suis dit : « OK, je vais souffrir pendant deux heures… »). Enfin, on leur file à chacun des personnages stéréotypés et têtes à claques. Entre la fille qui fout sa vie en l’air, car elle a été malade, sa sœur cadette jalouse et aigrie et le mec parfait trop parfait qui sort de nulle part, on est bien servis ! Non vraiment, on ne pouvait pas faire mieux niveau médiocrité !

Et on en parle du fameux twist final ? Le pire, c’est que je m’emmerdais tellement que j’espérais un retournement de situation de ce genre… Bingo, il a eu lieu ! Mais malheureusement, il est aussi mal amené que tout le reste. Quant aux chansons de George Michael et de son ancien groupe Wham, elles ne m’ont pas vraiment fait d’effet (elles n’apportent rien au film, je trouve). Après, je ne suis pas un grand fan de ce chanteur. Par contre, j’étais content d’entendre les chants de Noël traditionnels.

En résumé : évitez de débourser votre argent pour aller voir ce film.

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.