[CINÉMA] Knight and Day

S’apprêtant à rentrer chez elle à l’occasion du mariage de sa sœur, June tombe par hasard sur Roy, un séduisant inconnu qui prend justement le même vol qu’elle. La jeune femme pense alors avoir enfin trouvé en lui « le bon », mais elle n’est pas au bout de ses surprises. Le Roy en question est en effet un fugitif recherché dans le monde entier et sans même le vouloir, elle va devenir à son tour une traquée à mort…

Un film vraiment très prometteur, d’après la bande-annonce. Un navet de plus à ajouter à la liste de ceux de 2010, une fois qu’on a un aperçu du résultat final. Parmi les sorties très attendues de l’été, c’est sans aucun doute celle-là qui déçoit le plus, tant on sent le manque d’inspiration à plein nez, aussi bien dans le scénario que dans les dialogues. Et vu qu’apparemment, le réalisateur ne s’était jamais attaqué à la comédie d’action auparavant, on comprend mieux pourquoi ce Knight and Day est tellement mauvais.

Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé d’aimer. Mais passé le premier quart d’heure (où l’on fait brièvement connaissance avec nos deux héros, qui vont instantanément tomber amoureux l’un de l’autre), c’est dans une ratatouille indigeste de scènes d’action à gogo où l’on s’enfonce, en attendant avec impatience le moment on pourra en ressortir. Ce qui fait que tout est bâclé : l’intrigue principale du film (très mal menée du début jusqu’à la fin), la psychologie des personnages (on tente de nous introduire au passé de Roy Miller, mais sans succès), l’humour (avec des répliques toutes faites, pour la plupart), ainsi que le scénario (qui démontre parfaitement que James Mangold est un gros fumiste).

En fait, Knight and Day, c’est une sorte de mode d’emploi pour des producteurs qui veulent gagner beaucoup de fric, sans trop se fatiguer non plus. Je vous explique : le scénario est assez répétitif, à la base. C’est-à-dire qu’à défaut de tenter de se réinventer un minimum, le script reproduit plusieurs fois les mêmes scènes, à différentes sauces. On sent donc le grand manque d’inspiration, rien que de ce côté-là. Mais pour moi, le pire reste les nombreuses ellipses faites lorsque June est droguée à de nombreuses reprises. Pour faire simple : un coup, on se trouve à Los Angeles et deux secondes plus tard, on se retrouve en Autriche et juste après, on est sous le soleil chaud d’Espagne. Parce que bon, on est dans un blockbuster, je vous rappelle, avec certaines conditions à remplir. Et ces conditions-là, James Mangold les remplit toutes, sans jamais vraiment remuer le petit doigt.

Ensuite, il y a les acteurs. On se concentrera surtout sur le duo principal, les autres faisant juste office de plantes vertes (pourtant, j’étais content de revoir Maggie Grace à l’écran, mais ce n’est pas avec son apparition de deux secondes que le grand public finira enfin par la remarquer). Tom Cruise et Cameron Diaz sont tous deux bons, mais ce n’est pas suffisant pour sauver Knight and Day du naufrage. Diaz arrive parfois à être marrante, mais son personnage de blonde écervelée finit par agacer à la longue.

Pour parler du positif (qui est vraiment infime), j’avouerai que j’ai bien rigolé à certains moments (celui où June est « droguée » est pas mal, dans le genre), et j’ai également été impressionné par certaines d’action (la course poursuite finale à Séville, surtout). Et c’est bien parce que je devais justifier les deux points sur dix.

Pour faire bref, Knight and Day est un film qu’il vaut mieux éviter, sous peine de jeter quelques euros de plus par la fenêtre. Préférez dans le genre « Kiss & Kill » qui, lui, arrivait être cohérent dans son scénario jusqu’au bout. Alors que là, on nous balance directement tout sur le plateau, parce que la plupart du temps, Hollywood prend ses spectateurs pour de gros neuneus dénués de tout sens critique. Un film à prendre au second degré, sinon ce n’est pas la peine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.