[CINÉMA] Boy A

Après avoir passé son adolescence en prison pour un crime qu’il a commis plus jeune, Jack — du moins le nom qu’il a choisi pour commencer sa nouvelle vie — est pris en charge par Terry, un assistant social, Terry, chargé de l’aider à se réintégrer à la société. Les semaines passent, et tout va pour le mieux pour Jack : le travail, les amis et sa vie sentimentale. Malgré tout, son passé le hante le toujours…

Je n’ai qu’une seule chose à dire : waouh ! Boy A est une des plus belles surprises cinématographiques de cette année 2009, avec en premier plan un acteur qui mériterait une véritable reconnaissance dans le milieu. Andrew Garfield livre, en effet, une performance pleine d’émotions et de justesse, surtout qu’il s’agissait là d’un rôle très difficile à interpréter. J’espère donc une prochaine nomination aux oscars et évidemment, une statuette. Alors, chapeau l’artiste !

Boy A parvient à rester réaliste du début à la fin, sans jamais virer dans le drama pur. Certes, il y a beaucoup de clichés, mais ceux-ci sont traités avec beaucoup de justesse, tout comme les acteurs qui apportent leur contribution à ce petit bijou.

Boy A est donc une œuvre singulière britannique, malgré cet horrible accent british qui tape sur le système.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.