[ALBUM] Céline Dion, Courage

Cela faisait six ans que Céline Dion n’avait pas sorti d’album studio en anglais ! La dernière fois, c’était en 2013 avec Loved Me Back To Life. La chanteuse se fait désormais plus rare pour mieux revenir sur le devant de la scène mondiale. Aujourd’hui, elle nous parle du Courage dont elle a dû faire preuve pour faire le deuil de son grand Amour. Elle se livre donc corps et âme dans un journal intime musical, composé de 20 nouveaux titres (pour la version Deluxe).

De mon côté, j’ai trouvé le dernier album francophone de Céline, Encore Un Soir, tiède. Il faut dire que c’était difficile de succéder à l’excellent Sans Attendre, que j’ai réécouté récemment et qui reste un indémodable dans sa discographie si riche. J’attendais donc Courage de pied ferme, même si parmi les singles dévoilés, seuls Flying on my Own et Imperfections m’ont vraiment plu. Ces derniers marquent clairement un nouveau virage musical pour la diva québécoise, puisqu’ils lui apportent une touche de jeunisme bienvenue. Je vous donnerai plus bas un avis détaillé sur ces deux nouvelles chansons, car elles font partie de mes coups de cœur de cet opus. Cependant, je souhaite revenir sur les critiques de l’album que j’ai pu lire çà et là.

La plupart soulignent que s’il s’agit d’un disque de bonne facture (sans être son meilleur pour autant), le (trop) grand nombre de chansons dans la tracklist peut faire fuir. Sur ce premier point, je suis tout à fait de leur avis, dans le sens où en effet, Courage peut finir par être interminable (même s’il est court dans sa durée). Cependant, j’apprécie de plus en plus ce disque avec le temps (surtout depuis que j’ai acheté le CD). Mais là où je ne suis pas d’accord avec les journalistes, c’est lorsqu’ils parlent de « première incursion dans la pop ». Déjà, Céline Dion fait de la pop (qu’on peut classer dans la catégorie Adult Contemporary, certes). Ensuite, elle s’est déjà essayée à la pop « jeune » avec plus ou moins de succès : That’s The Way It Is, les albums One Heart et Taking Chances… Donc, écouter de nouveaux titres plus frais ne me surprend pas, venant de sa part.

Cette parenthèse fermée, on peut désormais rentrer dans le vif du sujet : l’album en lui-même. Je vous ai donc fait une sélection personnelle des morceaux à retenir dans Courage. Alors, parcourons-le ensemble, voulez-vous ?

Les indispensables

On commence par mes morceaux favoris de l’album, qui sont au nombre de cinq. Selon moi, on ne peut pas passer à côté de ces titres, lorsqu’on écoute cet opus. Vous vous douterez bien qu’ils ont fait mouche chez moi dès la première écoute.

  • Flying on My Own : l’album débute avec cette piste dance endiablée, qui vient apporter de la chaleur dans nos foyers. Bien que ça s’apparente à du « jeunisme musical », je trouve ce morceau très efficace dans son genre et il mérite de faire parler de lui (comme ce fut le cas pour Ashes en 2018). Pour moi, ça annonce clairement un nouveau chapitre dans la carrière anglophone de Céline.

  • Imperfections : il s’agit d’un des premiers singles officiels de ce nouvel album. Je ne serai pas transparent : j’adore cette chanson ! C’est ce qu’il manquait à la chanteuse ces dernières années : un nouveau single à la fois dionesque, moderne et radiophonique ! Pour ma part, je ne me lasse pas de l’écouter depuis sa sortie et j’espère qu’avec le temps, les radios la diffuseront (bien que ce soit malheureusement peu probable).

  • Perfect Goodbye : c’est la piste qui clôt l’édition simple de l’album. C’est tout simplement une très belle ballade, que je classerais sans mal parmi les meilleures de sa discographie anglophone. Sa voix grave se fond ainsi à merveille dans cette mélodie mélancolique qui mêle élégamment piano et violons. Elle ne peut donc que toucher en plein cœur son public. C’est d’ailleurs une jolie manière de faire ses adieux à René pour de bon.

  • Boundaries : voici l’une des quatre chansons bonus de l’édition Deluxe. Me concernant, Boundaries aurait largement mérité sa place parmi les seize chansons de l’édition simple, tant la voix de Céline me donne des frissons ici (surtout quand elle monte dans les aigus dans le refrain). Ce style de ballade est ce qui lui va le mieux, je trouve. En tout cas, ce serait bien qu’elle lui accorde une place dans la setlist de sa dernière tournée.

  • The Hard Way : avec cette piste de clôture, la chanteuse fait un bond de vingt ans en arrière. En effet, ce morceau puissant rappelle beaucoup ceux qu’elle sortait dans les années 90. J’aime particulièrement les chœurs qui s’invitent sur le refrain de la chanson, tandis que Céline sort une high note dont elle seule a le secret. Personnellement, cette ballade me donne de gros frissons.

De nouveaux bijoux dionesques à découvrir

On continue avec des chansons de l’album qui m’ont particulièrement plu et qui méritent d’être mentionnées dans cet article. Comme il y en a quinze (en excluant celles dont j’ai parlé ci-dessus), j’ai préféré faire une sélection restreinte. Voici donc mon avis détaillé pour les quatre chansons qui vont suivre !

  • Falling in Love Again : on commence par cette douce ballade, où la voix de Céline est tout en retenue. C’est dans ce genre de titre qu’on voit qu’elle arrive à moduler sa voix quand il le faut (et quand elle en a envie). En ce qui me concerne, j’aime beaucoup les paroles, qui sont synonymes d’espoir et de renouveau pour la chanteuse (le fait qu’il y ait bien un après-René).

  • Change My Mind : côté mid-tempos puissants, la diva québécoise en connait en rayon, en témoigne le super Change My Mind. Une fois encore, elle a tout bon avec ce titre qui a tout d’un futur carton radiophonique et j’espère que, là aussi, elle fera l’effort de la chanter en live pendant sa tournée.

  • Say Yes : on retourne à un style musical plus doux avec Say Yes, qui est à ranger à côté de Falling in Love Again dans cet album. Décidément, j’aime quand Céline se pose vocalement pour nous sortir ses plus belles notes. Avec le temps, cette ballade pourrait devenir un incontournable (avec d’autres titres présents dans cet opus) dans son répertoire anglophone.

  • Heart of Glass : en 2019, Céline ne pouvait que collaborer avec Sia Furler ! C’est ainsi qu’on retrouve cette dernière dans Lying Down, Baby et Heart of Glass. Même si on reconnaît bien sa patte dans ce titre, il faut avouer qu’il est diablement efficace (surtout le refrain). C’est bien connu : Céline a su toujours s’adapter aux paroliers et aux compositeurs avec qui elle collabore. Elle réussit donc sans surprise l’exercice avec brio.

Les dispensables

On termine enfin ce billet avec deux chansons qui ne me plaisent pas et que je trouve bien dispensables. Bien entendu, il s’agit de mon avis personnel et comme on le dit si bien : les goûts sont dans la nature !

  • Lovers Never Die : passer de Flying on my Own à ça, comment dire ?… On aurait clairement pu s’en passer. Certes, la chanson est entraînante et respire la modernité dans sa production. Mais chez moi, elle ne passe pas. Je crois que dans chaque album anglophone de Céline, il y a un morceau que je vais forcément zapper. Ici, c’est Lovers Never Die.

  • Best of All : c’est la première chanson bonus de l’édition bonus et, pour moi, elle mérite bel et bien sa place. Sitôt entendue, sitôt oubliée. Je crois que je ne pourrais même pas vous fredonner l’air, tellement je la trouve anecdotique. En plus, elle se trouve entre Perfect Goodbye et Heart of Glass, donc difficile de rivaliser avec de tels bijoux à ce rythme-là.

Si je devais résumer mon avis sur Courage, je dirais d’abord que oui, vingt chansons, ça peut être beaucoup trop (même pour les fans de Céline Dion). Certes, après presque quarante ans de carrière, c’est très généreux de sa part d’offrir autant de nouveaux morceaux à son public. Paradoxalement, je me plaignais personnellement du « peu » de chansons de Loved Me Back To Life (alors que j’avais adoré ce disque de A à Z). On sait aussi que Céline n’a jamais été avare, puisque ses albums anglophones contiennent en moyenne seize chansons. Mais ici, j’aurais viré les quatre moins bons titres (dont Lovers Never Die et Best of All) pour ne garder que le nombre habituel et miser sur le packaging pour l’édition Deluxe.

J’en viens donc à ma deuxième « déception ». En effet, les détenteurs de cette édition ont droit à un poster en guise de livret (sans les paroles). Tandis que ceux qui ont acheté l’édition simple ont droit à un beau livret, avec les paroles des chansons. Même si je suis content d’avoir vingt nouvelles chansons de la part de Céline Dion, j’aurais aimé pouvoir retrouver leurs paroles dans l’édition que j’ai achetée. Pour une fois, c’est l’édition simple qui a été soignée au lieu de l’édition Deluxe… Un mal pour un bien (ou un bien pour un mal, selon la position qu’on adopte).

Enfin, est-ce que cet album fera date dans sa carrière ? Il est trop tôt pour me prononcer. Mais pour être honnête avec vous, j’ai mis du temps à écrire cet article, car il y a pas mal de chansons dans cet opus sur lesquelles je n’arrive pas à me prononcer. J’aime bien les écouter, mais elles ne m’inspirent pas plus que ça. C’est donc pour ça que j’ai choisi de ne parler que des titres qui représentent le mieux ce disque, selon moi.

Pour conclure, Céline Dion nous a offert un bel album à la fois personnel et moderne dans ses sonorités. Il devrait donc faire le bonheur du grand public durant cette période hivernale. Et vous, que pensez-vous de Courage ? Vous a-t-il plu ? Ou vous a-t-il déçu ? N’hésitez pas à partager votre avis dans les commentaires !

En bonus : retrouvez mes photos de l’édition deluxe ci-après !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.