[CINÉMA] Gigli

En ce moment, j’enchaîne les navets cinématographiques (sans déplaisir !). Il est d’ailleurs l’heure pour moi de vous parler de Gigli de Martin Brest (Amours Troubles en VF). Pour beaucoup, c’est le pire film de 2003 (et on comprend pourquoi !). Pour moi, ce n’est qu’une rom-com nanardesque sous fond d’intrigue policière de deux heures, qui n’a d’intérêt que son couple vedette de l’époque, Jennifer Lopez et Ben Affleck.

Ces deux-là sont mignons quand ils sont ensemble à l’écran, mais c’est tout. Leur premier baiser arrive au bout de 1 h 20 (quand même !), précédé de la fameuse réplique : « It’s turkey time! » (« C’est l’heure de la collation ! », selon la version québécoise). Plus tôt dans le film, Affleck nous sort : « SuceMaBite.com » (« SickMyDick.com ») après avoir cassé en deux l’ordinateur portable d’un adolescent. Autant de dialogues improbables et sortis de nulle part qui rendent indispensable le visionnage de ce long-métrage !

Le scénario nous fait naviguer dans un « gloubi-glouba » pseudo philosophique teinté de dialogues sur l’égalité des sexes (et autres grands débats révélateurs de notre époque). Martin Brest se la joue un peu Guy Ritchie pour le coup, mais ce n’est pas aussi lourdingue que ça en a l’air. Bon, en regardant le tout au second degré, ça passe bien. Non, en vrai, Gigli n’est pas aussi atroce qu’on le dit.

Certes, Gigli n’apporte rien d’intéressant au septième art en général (croire le contraire serait un euphémisme). J’ai ri de bon cœur à certaines répliques (le personnage joué par Justin Bartha est marrant), comme j’ai pu me moquer de ce que je regardais à d’autres moments. Le fait est que le film de Martin Brest n’est pas non plus la purge annoncée. Comme l’a si bien dit Jennifer Lopez : « Il y a des films bien pires que Gigli ! »

(vidéo interview 2015 J-Lo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.