[ALBUM] Jenifer, Nouvelle Page

Cette deuxième moitié de 2018 est décidément riche en nouveautés ! C’est donc avec beaucoup d’entrain et une joie non dissimulée que je vous parle de Nouvelle Page, le huitième opus de Jenifer ! Paradis Secret était déjà un bel album et marquait une évolution intéressante dans sa carrière (le flop n’était pas mérité). Celui-là est clairement un retour aux sources, à la « première page » comme dirait la principale intéressée. Pour moi, c’est également un « best of » de sa carrière avant l’heure !

Nouvelle Page, ce sont 3 éditions et 19 titres au total. Il y en a pour tous les goûts et chacun peut donc y trouver son compte. Pour ma part, j’ai opté pour la Beauty Box limitée, car j’ai aimé ce nouvel album de A à Z ! Ce ressenti est rare en ce qui me concerne, mais ce disque me porte et me donne la pêche. En d’autres termes, il est synonyme de joie et de bonne humeur chez moi. D’ailleurs, comme Jenifer, j’écris actuellement une Nouvelle Page et je tiens à ce qu’elle soit belle. Ces 19 chansons me parlent donc énormément et je sens qu’elles seront ma bande originale durant cette fin d’année (avec celles de Mariah Carey ?).

Pour vous parler brièvement de l’édition Beauty Box — vous pouvez retrouver des photos en fin d’article —, je la trouve très belle ! C’est d’ailleurs la première fois que je m’offre un tel coffret. Je n’avais pas acheté celui de Ma Déclaration (même s’il me faisait de l’œil), mais il fallait que je m’offre celui de Nouvelle Page. Ce que je ne regrette pas ! La boîte en elle-même est très attrayante et son design est soigné, bien que son contenu s’adresse davantage à la gent féminine. Pour le moment, les produits cosmétiques sont bien rangés dans leur boîte (à voir si je les prête à une amie). Je ne pouvais pas me contenter de l’édition Deluxe, donc voilà !

Pour en revenir à Nouvelle Page, on y retrouve des influences de ses anciens albums, du premier sorti en 2002 (avec une jolie référence à son tube Au Soleil dans Comme on dirait) à Paradis Secret, en passant par Appelle-Moi Jen et L’Amour & Moi. Parmi les compositeurs et paroliers, on retrouve du beau monde : Slimane, Corson, Christophe Maé, YSEULT, TIBZ et Yohann Malory. Beaucoup de couleurs musicales qui se mélangent, en somme. Cependant, on sent l’empreinte de Jenifer dans chacune des chansons. Les fans de la première heure ne seront donc pas déroutés, comme les nouveaux.

À présent, laissez-moi vous donner mon ressenti sur ces 19 nouveaux titres :

  • Notre Idylle : j’apprécie de plus en plus ce titre au fil du temps ; c’est un très bon choix de premier single qu’elle a fait là ;
  • Les Choses Simples (avec Slimane) : dès la première écoute, c’est devenu l’un de mes titres préférés de ce nouveau ; je trouve par ailleurs que les voix de Jenifer et de Slimane s’accordent à merveille dans ce mid-tempo pop/électro ;
  • Comme c’est bon : on reconnaît la touche de Christophe Maé sur cette troisième piste, qui sent bon le soleil et l’été ;
  • Encore et encore : une jolie ballade qui fera chavirer les cœurs durant les soirs d’hiver, mais qui est loin de Donne-Moi Le Temps (alors qu’on nous l’avait vendu comme son successeur) ;
  • Des je t’aime qui se perdent : on retourne à une ambiance rythmée aux accents « orientaux/tribaux » avec cette cinquième piste, qui me donne envie de danser ;
  • Respire : cette chanson au rythme entraînant rappelle beaucoup le style musical du cinquième album (Mademoiselle Fume, notamment) ;
  • Hey Jen : ce morceau m’a marqué dès la première écoute pour sa thématique et son refrain entêtant (les chœurs qui chantent « Hey Jen ! » sont géniaux) ;
  • L’Amour.0 : on voit bien que Corson a écrit et composé ce titre ; le résultat donne ainsi un tube évident et en fait l’un de mes coups de cœur de Nouvelle Page ;
  • Post mélancolie : comme pour Respire, je pense à L’Amour & Moi quand je l’écoute ; cependant, ce n’est pas la chanson qui se distingue le plus selon moi ;
  • Reste : on tient là mon deuxième grand favori de ce huitième album, après Les Choses Simples ; ce genre de ballade va tellement bien à Jenifer et me déchire le cœur dès que je l’écoute ;
  • Un Petit Tour : un up-tempo passe-partout qu’on ne retiendra pas forcément dans la discographie bien garnie de la chanteuse ;
  • Pour nous retrouver : ça repart de plus belle avec cette douzième piste, qui rappelle clairement Appelle-Moi Jen grâce à son ambiance disco ;
  • Nostalgique d’hier : une très belle ballade « piano-voix » qui met bien son timbre en valeur, entêtante qui plus est ;
  • Derrière Les Soleils : j’ai d’abord cru écouter une version acoustique de Notre Idylle, mais non (ce qui n’est pas plus mal finalement) ; je trouve que c’est d’ailleurs l’un des titres les plus personnels de ce huitième album ;
  • Les Choses Simples (proche et intime) : même si ce n’est « qu’une » version acoustique de son duo avec Slimane, je la trouve néanmoins très différente de ce dernier et l’apprécie tout autant ;
  • Mystère : c’est l’avant-dernier up-tempo de l’album et, une fois encore, le refrain est radiophonique et entêtant ;
  • Baby Blues : une autre belle ballade « piano-voix », qui procure sérénité et bien-être ;
  • L’été qui s’en va : la douce voix de Jenifer dénote sur cette mélodie et ces paroles romantiques ;
  • Ton absence : on termine en beauté avec ce tube qui méritait d’être également sur les autres éditions de l’album.

La trackliste pouvait donc faire peur, en voyant ces 19 morceaux. Personnellement, je pensais que la moitié des chansons ferait office de remplissage. En fin de compte, c’est un album que j’écoute non-stop et je n’ai envie d’appuyer sur le bouton « pause » à aucun moment ! Sa courte durée — il fait 61 minutes en tout — aide beaucoup, à mon avis. En tout cas, je suis tellement heureux de retrouver l’ancienne Jenifer, celle qui est souriante et pétillante. Celle qui prend beaucoup de plaisir à défendre sa musique, devant les journalistes et le grand public. Celle qui repartira bientôt sur scène pour deux tournées (oui, oui !) : une qui sera acoustique, l’autre qui sera plus « rock ».

Enfin, ce que je trouve intéressant avec ce nouvel opus, c’est qu’il a sa propre couleur musicale et qu’il est dans la continuité de ses prédécesseurs (qui avaient eux aussi leur propre style). J’apprécie tout de même cette facette plus légère et intime qu’elle nous offre là. Je la sens plus vraie et sincère à ce stade de sa carrière, même si son travail en tant qu’artiste a toujours été authentique.

Pour le résumer simplement : achetez Nouvelle Page de Jenifer !

En bonus : comme promis, voici les photos du coffret Beauty Box et son contenu ! Et vous, avez-vous succombé aux nouveaux titres de Jenifer ? Si oui, quels sont vos favoris ? N’hésitez pas à partager vos impressions dans les commentaires !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.