[CINÉMA] Babar – Roi des Éléphants

Quand j’étais petit, je regardais beaucoup la série Babar ! Je n’avais pas vu le film au cinéma à l’époque et j’ai ainsi rattrapé mon retard ! Bon, je pense que je l’aurais davantage apprécié il y a 20 ans, car ce long-métrage d’animation s’adresse clairement aux enfants.

Pour moi, le principal défaut de Babar : roi des éléphants est qu’il édulcore beaucoup de choses, comme la violence. Dans la série, elle était quand même bien plus présente (même si elle était édulcorée). Par exemple, je n’ai pas été éprouvé par la mort de la mère de Babar, ni par la vieille dame qui se fait piquer par le serpent. Le chasseur fait également une micro apparition, et on ne le reverra pas par la suite (alors qu’il a une place importante dans les premiers épisodes de la série). Après, il fallait faire tenir toute l’histoire de Babar en 1 h 16, donc il a fallu faire des choix et des coupures à ce niveau-là.

J’ai quand même trouvé des points positifs à ce film. Les dessins sont de qualité et travaillés, ça m’a fait d’ailleurs du bien de revoir de la “vraie” animation 2D. Le casting est bien choisi pour la plupart des personnages, même si Emmanuel Curtil est peut-être trop vieux pour jouer Babar adolescent. J’avoue aussi avoir eu un peu de mal avec les nouvelles voix, vu que j’ai grandi avec celles de la série. Par contre, j’avais parfois l’impression que la synchronisation labiale n’était pas toujours bien faite. Enfin, j’ai bien aimé le fait qu’il y ait un narrateur et qu’il y ait également des chansons (qui sont toutes bien d’ailleurs et s’intègrent parfaitement à l’histoire).

C’est donc un long-métrage qui plaira essentiellement au jeune public. Les parents seront sans doute transportés par la beauté de l’animation, mais resteront sur leur faim concernant le reste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.