[CINÉMA] The Imaginarium of Doctor Parnassus

Parnassus, vieil immortel, parcourt la ville de Londres avec sa bande de troubadours pour présenter au monde son spectacle, L’imaginarium du Docteur Parnassus. En effet, ce dernier est un magicien, qui donne aux gens qui le souhaitent la possibilité de faire un tour dans leur propre imaginaire. Mais les gens, eux, ne sont pas vraiment attirés par les fantaisies. En attendant, la troupe de Parnassus lutte pour survivre. Tout va pourtant changer le jour où il découvre, pendu sous un pont, un mystérieux homme du nom de Tony…

Un conte moderne bien ficelé, avec une morale intéressante, mais bateau. C’est tellement bizarre au début, mais tellement prenant au final. L’après Heath Ledger a été plutôt bien géré, on oserait même penser que son décès n’est pas une si mauvaise chose que ça, puisqu’il a permis au film de Terry Gilliam d’aller plus loin dans la créativité. C’est donc une très bonne idée de donner à Ledger l’apparence de Johnny Depp ou encore celle de Jude Law, lorsque Tony passe derrière le miroir.

Le début du film peut paraître un peu brouillon (normal, lorsqu’on n’est pas habitué à ce style…), mais les effets spéciaux, les messages cachés, ainsi que l’histoire en général finissent par plaire. Moi en tout cas, j’adore ce style loufoque assumé, tellement le mélange/parallèle de la réalité avec le merveilleux et certaines répliques sont osés.

En tout cas, ce « petit » film est une belle surprise en cette fin d’année, parmi toute cette ribambelle de films commerciaux plus ou moins bons. Par contre, à voir peut-être deux fois pour tout bien comprendre.

Laissez-moi un commentaire !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.