[CINÉMA] Salt

Evelyn Salt est l’un des agents de la CIA les plus performants. Mais lorsqu’on l’accuse d’être un agent double russe, elle devient une fugitive traquée à travers tous les États-Unis d’Amérique. Et plus le temps passe, plus elle semble effectivement jouer un double jeu. Une seule question se pose désormais : qui est réellement Salt ?…

Si je devais faire une comparaison, je dirais que Salt ressemble beaucoup à la série « XIII – La conspiration », et ce sur de nombreux points. Les deux se regardent sans trop de déplaisir, le but étant de voir des scènes d’action spectaculaire sur petit ou grand écran. Et si niveau scénario, « XIII » ne s’embrouille pas au point de s’enfoncer dans un fossé d’incompréhension sans fin, c’est le cas pour Salt.

En effet, si durant la première heure, on arrive à peu près à suivre les événements qui se déroulent devant nos yeux, la demi-heure restante nous plonge très vite dans le flou. Au final, une question persiste (attention, gros SPOILERS !) : Salt sert-elle comme beaucoup d’autres la cause de la Russie, où veut-elle juste se venger depuis la mort de ses parents ? Vu le final, il est clair et net que Phillip Noyce et son équipe ont bel et bien l’intention de donner une suite à leur Salt, et ça risque d’être le cas, vu les bons résultats au Box-office. Donc j’imagine qu’ils ont justement fait exprès de ne pas nous donner toutes les réponses, afin de les inclure dans Salt, deuxième du nom. Pour tout vous dire, cette idée me plait bien et je ferai sûrement partie de ceux qui se précipiteront dans les salles obscures d’ici deux ou trois ans, afin de suivre la suite des aventures d’Evelyn Salt.

À mon avis, si beaucoup n’ont pas accroché, c’est justement à cause de ces dernières trente minutes assez « loufoques », aussi bien dans l’idée que sur le papier. Ou même à cause de l’ensemble : cascades complètement improbables selon certains, Angelina Jolie qui change de look à tout-va. Honnêtement, ça ne m’a pas dérangé plus que ça, même si Angelina est beaucoup mieux en brune qu’en blonde. D’ailleurs, c’est entre autres pour ça qu’on va voir un film comme Salt : admirer l’actrice principale sous toutes ses coutures. Et puis, depuis l’adaptation de « Tomb Raider », on sait que les rôles de femmes fatales lui vont comme un gant. Bon, je ne dis pas non plus qu’elle mérite un Oscar, mais Angelina Jolie livre ici une prestation honorable et satisfaisante.

Pour ce qui est des scènes d’action, elles raviront tous les amateurs de sensations fortes. Et pour tout vous dire, j’étais comme un gamin devant sa console de jeux à me dire : « Mais qu’est-ce qu’elle mijote cette fois ? », ou encore : « Waouh ! Alors là, je suis sur le c*l ! » Moi qui ne suis pas friand du genre habituellement, j’ai été bien servi pour le coup.

Salt est donc juste à voir pour ce qu’il est : un honnête film d’action, comme seul Hollywood sait les faire. Après, on n’échappe pas à l’éternel patriotisme américain, ainsi qu’à l’éternel conflit États-Unis/Russie (les Russes étant toujours les méchants).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.