[ALBUM] M.Pokora, Mise à jour

Alerte : le 23 août 2010 est sorti le dernier album de M.Pokora, Mise à jour. Soit la date d’une catastrophe naturelle vraiment inattendue, que même les plus éminents scientifiques n’avaient pas prévue ! Bon, j’avoue que je suis mauvais lorsque je dis ça, mais on se souvient tous du temps où nos oreilles souffraient le martyre, rien qu’en écoutant les premières secondes de Elle me contrôle, de De retour, ou encore de Pas sans toi. Que des classiques incontournables pour les filles de 8-14 ans ! Et maintenant que le chanteur a fait sa Mise à jour, nous voilà repartis pour (au moins) six mois de matraquage visuel et auditif.

Depuis le flop de son MP3, M.Pokora n’a pas pour autant changé (physiquement, du moins !). L’idole des ados prépubères et pubères tout court a toujours ses gribouillages sur con corps, et sa voix est toujours aussi insupportable à l’écoute. On n’attendait donc musicalement rien de nouveau. Mais voilà : à l’écoute du nouveau single, la ballade Juste une photo de toi, il y a effectivement quelque chose qui a bel et bien changé.

Bon, c’est toujours aussi commercial dans l’air, et toujours aussi cucul la praline dans les paroles, mais il faut avouer que les ballades de ce style vont plutôt bien à M.Pokora (surtout vocalement). C’est agréable à l’écoute, il y a même un petit côté love et sensuel qui s’en dégage. En plus, ça rappelle à la fois le « Pense à moi » de Gage et le « Take a Bow » de Rihanna. Par contre, j’aurais plus vu le titre sortir au début de l’été, avant d’enchaîner à la rentrée scolaire avec une chanson plus énergique.

Et des chansons énergiques, il y en a à ras bords dans cet album ! Et encore une fois, même si c’est M.Pokora qui chante, on accroche instantanément. D’ailleurs, on sent bien les influences de quelques gros hits US et d’outre-Manche : « Poker Face » de Lady Gaga dans 1, 2, 3 (à cause de l’instrumentale très électro, du vocodeur utilisé en fond, et des « dingue, dingue, dingue » répétés à chaque fin de couplet) ; Jamelia et son « Beware of the Dog » dans Mr & Mrs Smith (sans la guitare) ; Lady Gaga et toujours son « Poker Face » dans Elle veut jouer (pour les mêmes raisons citées plus haut et en plus, on peut noter que ce titre est un peu la suite de Elle me contrôle). Il y a aussi le très entraînant Mirage (chansons aux accents orientaux, à l’ambiance très sexy) et les tubesques Mise à jour et Gogo danseuse. Évidemment, il ne faut pas s’attendre à du Molière niveau paroles, car le but pour Matt, c’est qu’on lève son petit cul de sa chaise pour mover son body.

Et ce qui est marrant, c’est que les ballades sont toutes aussi bonnes que les up-tempos (mis à part deux ou trois exceptions). On exclut donc de suite Repartir à zéro (chiant et ennuyeux), Sauvons ce qu’il nous reste (M.Pokora en militant écolo, ça le fait pas tellement) et Toutes sexy (ce n’est pas une ballade, je sais, mais c’est juste pour signaler que cette chanson fait parti de ce que le chanteur a fait de pire jusqu’à maintenant). Pour le reste, c’est plutôt bien, et je trouve d’ailleurs que M.Pokora en crooner R’N’B, ça le fait ! On retient surtout Plus comme avant (les notes de piano au début font penser « Baby When the Light » de David Guetta, ce qui est assez paradoxal dans un sens, tandis que le reste rappelle énormément « Say It Right » de Nelly Furtado) et En attendant la fin (une belle ballade de clôture).

L’album Mise à jour est donc une myriade de tubes, qui pourraient très bien cartonner une fois envoyés aux radios. Après, vu que c’est M.Pokora, on aura sans doute du mal à y déceler une quelconque crédibilité, ou même à ne pas se lasser à vitesse éclair de l’album. À ressortir surtout dans les clubs ou lors de fêtes privées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.