[ALBUM] Dua Lipa, Future Nostalgia

Aujourd’hui, je vous parle d’une artiste que vous avez peut-être dû voir passer dans l’une de mes playlistes annuelles : Dua Lipa. J’aurais d’ailleurs voulu vous donner un avis écrit sur son premier album, que j’ai beaucoup écouté passer un moment, mais le temps et la motivation m’ont manqué. Et comme son deuxième album Future Nostalgia est sorti il y a quelques semaines (et que c’est un opus que j’aime bien écouter), il fallait que je lui consacre un article !

Avant de passer au sujet même de ce billet (Future Nostalgie), j’aimerais vous présenter quelques titres que j’adore du premier opus de Dua Lipa (vous devriez en reconnaître certains) :

Tout ça pour dire que j’aime beaucoup cette chanteuse, tant elle a un timbre de voix qui lui est propre. Même si à côté de ça, elle doit encore trouver sa propre empreinte musicale. Avec Future Nostalgia, elle prend vraiment une direction intéressante. Selon moi, ce disque est à elle ce que Confessions on a Dance Floor est à Madonna : un bel hommage huilé et calibré à une période musicale qui plane toujours dans l’air (le disco pour la Madone, les années 80 pour Dua). Et après les deux premiers singles explosifs Don’t Start Now et Physical (très énergique et dansant), on était en droit de s’attendre à un album tout aussi excellemment produit… Ce qui est le cas de A à Z !

Je vais sûrement m’avancer à vous disant ça, mais pour moi, Future Nostalgia est l’un des albums de 2020. Certes, on n’est qu’en avril et d’autres albums aussi efficaces, voire meilleurs, ont encore le temps de sortir. Mais dès son deuxième essai, Dua a réussi à placer la barre tellement haut qu’on se demande qui pourra rivaliser avec elle dans les prochains mois. En plus, la campagne marketing autour de ce disque est vraiment bien gérée, entre le « délire » des années 80 assumé à fond (en témoigne la vidéo Let’s Get Physical Work Out) et les clips qui sont soignés (sauf peut-être celui de Don’t Star Now, que je trouve trop classique pour ma part). En tout cas, ça fait plaisir de voir une chanteuse se bouger pour nous vendre sa musique (comme à la grande époque où tout le monde faisait de la promo à fond).

Et maintenant, passons à mon avis sur les onze titres de l’album Future Nostalgia, si vous le voulez bien. C’est parti !

  • Future Nostalgia : la chanson d’ouverture, qui porte le même nom que celui de l’album, annonce d’emblée la couleur : un disque composé de hits pour faire nous danser dans notre salon. Bizarrement, j’avais du mal en écoutant ce titre seul, mais maintenant que j’ai découvert l’album, il passe vraiment bien et je le classe même parmi mes titres favoris de cette nouvelle ère.
  • Don’t Start Now : c’est le premier single qui tourne en boucle à la TV et à la radio depuis des mois. De mon côté, je ne m’en lasse toujours pas. C’est clairement un morceau qui, selon moi, marquera les esprits et qui ne sera pas sitôt écouté, sitôt oublié, comme beaucoup de morceaux pop. J’en comprends donc tout à fait le succès.
  • Cool : cette troisième piste sonne un peu déjà vue selon moi, dans le sens où on a entendu ce genre de morceau des centaines de fois auparavant. Ce genre de production et la voix aiguë ne sont donc pas très originales, dans un sens. Néanmoins, Cool s’inscrit bien dans la ligne musicale de cet opus pour son côté fédérateur. Mais pas sûr que ce soit la chanson qu’on retienne le plus dans cet album.
  • Physical : pour moi, c’est le tube de l’album. Ce titre a été un coup de cœur instantané dès la première écoute et je ne m’en lasse toujours pas à l’heure actuelle. L’esprit 80s est bel et bien présent (en plus, Physical ressemble énormément à Holding Out for a Hero de Bonnie Tyler, chanson sortie durant les années 80). Bref, c’est un hit imparable qui mérite son succès actuel dans les charts.
  • Levitating : si je devais résumer ce morceau en un mot, ce serait « chill ». Levitating épouse ainsi toutes les époques musicales avec une élégance rare, en plus d’avoir ce côté fun qui lui est propre. Cette chanson me donne hyper envie de danser.
  • Pretty Please : cette piste a un côté à la fois « fierce » et « girly » dans sa rythmique et dans la manière qu’a Dua Lipa de la chanter. Pour moi, c’est un single potentiel à exploiter avec un beau clip à l’ambiance bien bling-bling. En même temps, ce n’est pas comme si tout l’album ne pouvait pas passer à la radio ! <3
  • Hallucinate : on passe au deuxième gros tube de l’album après Physical, j’ai nommé Hallucinate. Ce morceau a capté mon attention dès la première écoute grâce à son refrain très entêtant et à ses couplets tout aussi efficaces, encore une fois. Et il semble vraiment plaire aux auditeurs en dehors des singles actuels. Donc si elle ne l’exploite pas, je n’y comprendrai rien !
  • Love Again : quand j’ai écouté Love Again pour la première fois, elle m’a paru si familière… Et pour cause, elle sample

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.