Archives par mot-clé : maroon 5

[ALBUMS] Critiques Express #1

Pour cette première édition de « Critiques Express », je reviens sur trois albums sortis en 2010 : la bande originale du film BurlesqueHands All Over de Maroon 5 et Laisse-les dire de Chimène Badi.

***

Christina Aguilera & Cher, Burlesque

Avec BurlesqueChristina Aguilera démontre clairement que, une fois de plus, elle a le cabaret et les années 30 dans le sang !

Alors que Back to Basics lui avait apporté la crédibilité qui lui manquait jusque-là, Burlesque ne fait que la renforcer. Car, lorsqu’on écoute des titres aussi excellents que Something’s Got a Hold on Me (très bonne reprise d’Etta James, au passage), Express (le premier single  explosif) et Guy What Takes His Time (sexy et jazzy), on sent bien que la chanteuse prend son pied, en interprétant des chansons de ce genre. C’est également l’extase, lorsqu’elle chante le très coquin I am a Good Girl, le magnifique Bound to You (qui rappelle Hurt, tout en étant cent fois meilleur que ce dernier) et le très dansant The Beautiful People.
Légères déceptions, par contre, pour Tough Lover et Show Me How You’re Burlesque (les mises en scènes pour ces titres sont pourtant soignées).

Et on ne peut pas parler de Burlesque sans mentionner le retour de Cher en tant que chanteuse (et actrice). Ses deux titres, Welcome to Burlesque et You Haven’t Seen the Last of Me (incroyablement déchirant), sont d’ailleurs de purs bijoux. Dommage qu’elle ne soit pas plus mise en avant, cependant.

Burlesque, une bande originale qui a beaucoup de peps et de classe.

***

Maroon 5, Hands All Over

Leur premier opus, Songs About Jane, avait séduit beaucoup de monde. Leur second, It Won’t Be Soon Before Long, avait eu un succès moindre. Avec Hands All Over, les Maroon 5 semblent avoir retenu la leçon.

Ce nouvel album est, en effet, un mélange de ses deux prédécesseurs : à la fois mainstream et indée, tout en étant pop dans l’esprit. C’est ainsi qu’à l’écoute de l’excellent premier single qu’est Misery, on pense souvent à This Love et à Makes Me Wonder, mais en beaucoup mieux. On fond également devant Give a Little MoreStutter, Hands All OverLast Chance, et No Curtain Call (une collaboration inattendue avec Darkchild, et il faut dire que l’alchimie entre eux fonctionne plutôt bien).

Dommage, cependant, que les ballades brisent cette agréable dynamique, et ne soient pas à l’image de She Will Be Loved (I Can’t LieHowJust a FeelingOut of Goodbyes). L’exception reste Never Gonna Leave This Bed, sûrement la plus radio-friendly de toutes.

Je vous recommande également la version deluxe de l’album, qui contient les versions acoustiques de Misery et de Never Gonna Leave This Bed, ainsi qu’un live inédit de If I Ain’t Got You. Toutes trois sont de vrais régals pour les oreilles.

Hands All Over est donc la meilleure galette du groupe, à ce jour.

***

Chimène Badi, Laisse-les dire

S’il y a un retour qu’on n’attendait pas, c’est bien celui de Chimène Badi. Et on s’attendait encore moins à un changement de style de sa part. Finis l’attitude de diva et les chansons d’amour gueulardes (bien que Chimène ait une très belle voix).

Décomplexée et détachée de cette image trop lisse, qui lui collait à la peau, la jeune femme se livre corps et âme dans son quatrième album Laisse-les dire, qui est son meilleur, mais aussi son plus personnel et le plus enrichi de tous, au niveau des styles. On se laisse ainsi porter par le morceau pop/rock et soul J’ai lu ton nom, avant de succomber au folk de Laisse-les dire et de Froid, au gospel de Frôlé l’amour ou même au R’N’B de Qu’as-tu fait.

À noter également un très bon duo en anglais (The Only One), de belles ballades dénuées de toute superficialité (En équilibreJe ne marcherais pas) et des chansons très entraînantes (En vous, Septembre 94).

Certes, l’ensemble reste très « variété », mais il y a clairement un petit quelque chose en plus qu’on retrouve dans chacun des titres de ce nouvel opus. Une véritable surprise dans le rayon français.