Archives par mot-clé : vincent cassel

[CINÉMA] Irréversible

C’est un film qui a été conspué après sa séance de minuit à Cannes, puis à sa sortie en salles. On est alors en 2002. Soyez sûrs et certains que si Irréversible de Gaspar Noé sortait à l’heure actuelle, il diviserait toujours autant. Et le tribunal populaire de Twitter se ferait une joie de condamner son réalisateur de tous les crimes possibles. Moi aussi, j’ai descendu son film à cause de sa mauvaise réputation. Pourtant, lorsque j’écris ces mots, c’est pour vous dire que j’ai beaucoup aimé Irréversible.

Continuer la lecture

[CINÉMA] Juste la Fin du Monde

juste-la-fin-du-monde-xavier-dolan-2

Avant de vous parler de Juste la Fin du Monde, il faut que je vous dise un truc : je n’aime pas du tout Xavier Dolan en tant que personne. Je le trouve prétentieux et ses discours de vainqueur à Cannes étaient, pour moi, faussement larmoyants et pleins d’arrogance. Je partais donc avec un apriori en allant voir Juste la Fin du Monde. Qui est, je le précise, mon premier film du jeune réalisateur québécois. Eh bien, en dépit de mon aversion pour le personnage, j’ai été transporté par son œuvre.

Continuer la lecture

[CINÉMA] La Belle et la Bête (2014)

Après les films d’animation (il reste cependant encore Tarzan et La Grande Aventure Légo), les blockbusters de l’hiver débarquent. Et on va s’intéresser au côté français du divertissement, puisque la nouvelle adaptation de La Belle et la Bête vient tout juste de sortir. Et je dois vous dire que j’ai été assez déçu par cette version-là, peut-être parce que j’en attendais beaucoup (trop ?).

Continuer la lecture

[CINÉMA] Black Swan

Nina Sayers est une talentueuse danseuse étoile qui, comme toutes ses comparses, rêve d’incarner la reine des cygnes du célèbre ballet « Le Lac des Cygnes ». Selon Thomas Leroy, célèbre chorégraphe français à la réputation de tombeur, elle est parfaite pour le rôle du cygne blanc (douce, fragile, sensible, repliée sur elle-même), tandis que Lily (autre danseuse de la compagnie) a tout du cygne noir (vénéneuse, sensuelle, spontanée, parfois impudique). Leroy choisit pourtant Nina pour jouer le rôle principal, en la mettant toutefois en garde contre sa frigidité…

Continuer la lecture