[LIVRE] Kami Garcia & Margaret Stohl, Dangerous Creatures

Il y a cinq ans, je vous parlais de la Saga des Lunes, plus particulièrement des deux premiers tomes (ici et ) et de l’adaptation cinématographique (lire mon avis). À présent, il est question de sa suite « spin off », Dangereuses Créatures, qui est centrée sur le couple formé par Link et Ridley (le meilleur ami d’Ethan et la cousine de Lena).

En temps normal, je me méfie des suites/spin off de ce genre : ils sont souvent là pour des raisons lucratives et il n’y a pas de réel intérêt à étendre un univers déjà aussi dense. Bon, je ne dis pas que ce n’était pas l’intention première des deux auteures, j’avais tout de même quelques appréhensions. Cela étant dit, avoir une histoire centrée sur l’un de mes personnages préférés de la franchise (la Sirène Ridley Duchannes) était un beau cadeau de la part de Kami Garcia et de Margaret Stohl ! À juste titre ?

Je vous rassurerai en vous disant que oui ! Dangereuses Créatures est aussi prenant que ses prédécesseurs, même si on « quitte » nos héros habituels pour se focaliser sur d’autres. De ce côté-là, la transition se fait lentement, mais sûrement. La narration à la troisième personne n’est pas non plus déroutante, car ça ne m’a pas empêché de me replonger complètement dans cet univers. Enfin, je me suis attaché aux nouveaux personnages, aussi sombres soient-ils.

On n’échappe évidemment pas au sempiternel « je t’aime, moi non plus » qui se joue sans cesse entre les deux héros. Cela m’a néanmoins permis de découvrir une Ridley plus mélancolique, plus profonde, plus… humaine. Bien évidemment, elle ne perd pas de son mordant de Sirène (heureusement !), mais c’est agréable de voir cette « antagoniste » être mise en scène autrement. J’ai également trouvé originale l’idée de nommer un chapitre par une chanson de rock ou de métal, afin de coller à l’ambiance « rock’n’roll » dans laquelle évoluent Ridley et sa (nouvelle) bande d’amis et d’ennemis. De plus, l’écriture est davantage tournée vers l’humour et l’autodérision, et beaucoup moins vers la niaiserie.

Un léger bémol (selon moi) : j’aurais aimé avoir plus de flashbacks du passé de l’héroïne (notamment son Appel).

C’est donc une nouvelle lecture que je vous recommande, et il me tarde d’en connaître le dénouement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.