[CINÉMA] Une Petite Zone de Turbulences

Jean-Pierre a de l’ulcère sur le bas du dos. Si bien qu’il se convainc très vite qu’il pourrait avoir un cancer de la peau. Et même quand le médecin lui dit que c’est juste de l’eczéma, il croit toujours qu’il va clamser. En plus de ça, sa fille s’apprête à épouser un videur de boîte de nuit qu’il juge inculte, sa femme le trompe avec un ancien collègue de travail, et son fils est homosexuel. De quoi traverser une petite zone de turbulences, qui s’avérera bien grande en réalité…

Une bonne vieille satyre française, qui ne fera vraiment rire que les vieux. Mais contrairement au film choral de Danièle Thompson (Le Code a Changé), celui d’Alfred Lot a l’avantage d’avoir un casting quatre étoiles qui brille (mentions à Mélanie Doutey, pétillante à souhait, et à Michel Blanc), une écriture ciselée jamais (ou rarement) exagérée, une bonne mise en scène (avec des situations comiques qui valent le détour). Mais comme j’ai toujours été hermétique à la comédie potache, mon cinq sur dix équivaut donc à de l’excellence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.