[CINÉMA] Pokémon – Detective Pikachu

Voici un autre film qui m’a surpris (dans le bon sens du terme) : Pokémon – Détective Pikachu, avec Ryan Reynolds dans le rôle-titre. Je trouvais d’ailleurs cette idée complètement idiote et je m’attendais à que ça foire sur grand écran. Finalement, c’est tout le contraire ! Rob Letterman a réussi ainsi son pari de rendre crédible Pikachu qui parle, sans trop tomber dans le ridicule pour autant.

Bon au début, c’est vrai que ça me gênait un peu. Je pense que, comme beaucoup, je ne suis pas du tout habitué à ce que Pikachu parle. Néanmoins, le fait de le voir échanger avec Tim (le héros du film) m’a rappelé la relation que Sacha et Pikachu avaient dans la série (et dans les films qui ont suivi). Par ailleurs, Détective Pikachu mise beaucoup sur la nostalgie des fans vingtenaires et trentenaires qui ont grandi avec ces personnages-là (celui de Lucy m’a de suite fait penser à Ondine [en plus, elle est accompagnée d’un Psykokwak]). Sans oublier le célèbre générique de la série, que Ryan Reynolds fredonne dans un moment de désespoir, et le générique de fin, avec un petit clin d’œil au premier jeu sur Game Boy. Bref, si vous êtes adeptes du fan service de ce genre, vous serez comblés !

En outre, j’avais entendu dire que le scénario était mauvais. Certes, il n’est pas très inventif et va beaucoup vers la facilité. Néanmoins, ça ne m’a pas dérangé plus que ça. Pokémon – Détective Pikachu est le genre de long-métrage qui ne nécessite pas tous ses neurones pour réfléchir. Bon, j’aurais préféré que l’identité du vrai méchant soit moins évidente à deviner (car c’était gros comme une maison). Ce film s’assume également comme une « suite » du tout premier film Pokémon sorti en 2000 (Mewtwo Contre-Attaque). Par contre, j’applaudis la grosse incohérence scénaristique quand Mewtwo dit : « Tu m’as prouvé que les êtres humains n’étaient pas tous mauvais. » Mewtwo, dois-je te rappeler que tu disais la même chose il y a vingt ans ?

Concernant les acteurs, je les ai trouvés corrects dans l’ensemble. D’accord, ils ne sont parfois pas bien aidés par les dialogues (cf. la première réplique de Lucy, plus cliché tu meurs). Justice Smith s’en sort bien dans le rôle du héros un peu maladroit, mais attachant. Kathryn Newton fait le taf dans celui du love interest du héros. On saluera la présence de Ken Watanabe qu’on a toujours plaisir à voir sur grand écran (même s’il interprète un personnage secondaire peu marquant). Enfin, Ryan Reynolds est crédible dans le rôle de la souris électrique (alors que ce n’était pas forcément gagné au départ). En plus, la manière d’introduire son personnage dans l’histoire est bien pensée.

Pour terminer, j’ai beaucoup aimé le rendu de la ville de Ryme City et l’apparence des Pokémon (même si on voit que les effets spéciaux sont passés par là). Là encore, j’ai eu d’abord du mal à me dire que cet univers pouvait être crédible dans « notre » monde et en fait, la transition est réussie. Dire qu’on avait du mal à y croire il y a des années en arrière…

En résumé, si vous cherchez un film pour vous détendre avant tout, Pokémon – Détective Pikachu fera parfaitement l’affaire. Ce dernier s’adresse surtout au jeune public, mais les gamins qui sommeillent en vous y trouveront aussi leur compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.