[CINÉMA] L’Écume des Jours

Ah, ce bon vieux Michel Gondry ! Lui, au moins, quand il sort un nouveau film, il ne se fout pas de nous ! D’ailleurs, son Écume des Jours est fantas(ti)que, et ce, du début à la fin.

C’est ainsi qu’on a droit à des sonnettes qui se déplacent telles des araignées, des anguilles se cachant dans des tuyaux, des lapins mangeant des carottes en acier, ou encore des « chiens-chaussures ». C’est sûr, c’est beaucoup plus « dingue » que Eternal Sunshine of the Spotless Mind et beaucoup plus inaccessible également. Et ça part dans tous les sens. Mais voilà, je n’ai pas eu de mal à rentrer dedans. J’ai même beaucoup ri, durant certains passages (même durant les plus « gores »).
J’ai adoré la première partie, pleine de joie de vivre et qui fait beaucoup rêver, alors que je me suis plus ennuyé durant la seconde (il faut dire que le film devient plus sombre, et ce, dans tous les sens du terme).

Quant au casting, de bonnes surprises concernant Gad Elmaheh (que ça fait du bien de le voir dans un rôle vraiment sérieux !) et Omar Sy (que j’adorais déjà dans SAV). Pas de surprise pour Audrey Tautou, qui incarne un personnage lui seyant à merveille. Plus de mal, en revanche, avec Romain Duris (au départ, du moins). Bonnes performances également de la part d’Aïssa Maïga, de Charlotte Le Bon et de Vincent Rottiers.

Donc, au final, si j’avais peur d’être déçu, j’ai bien adhéré à l’ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.