[CINÉMA] Destin Troublant

ArcoxStudio / Serge Biolay – tous droits réservés 2014-2018

Il y a deux ans, j’interviewais Serge Biolay, réalisateur stéphanois passionné et ayant sa propre vision du Septième Art (vous pouvez lire l’article ici). Aujourd’hui, je vous parle de son premier moyen-métrage Destin Troublant. J’étais personnellement curieux de voir ce que ça allait donner, étant donné que j’avais « suivi » sa genèse de loin. Voici mon avis « à froid », qui sera le mien encore une fois (comme pour tout ce dont je parle ici).

D’abord, est-ce que j’ai aimé ? Si je me base sur les vingt premières minutes du film, je vous dirais que non. Si je me base sur l’entièreté du film, je dirais que j’ai apprécié mon visionnage, tout en ayant des choses à redire dessus. Ce qui est sûr, c’est que l’ensemble est prometteur et que Serge arrivera à de très bons résultats sans mal aucun.

Et si je vous listais d’abord les points positifs que j’ai trouvés à Destin Troublant ?

  • Sylvie Schweiger s’implique beaucoup dans son premier rôle d’actrice, en étant au centre de chaque scène (y compris celles où il n’y a aucun dialogue).
  • Parmi les acteurs secondaires, Serge Biolay donne vie à son personnage avec beaucoup d’entrain également.
  • Les décors familiers — ils m’ont rappelé les promenades du dimanche en famille — sont bien mis en lumière par le réalisateur ; j’ai donc eu envie de partir en exil aux côtés de l’héroïne.
  • La mise en scène a du potentiel (l’un des passages m’a d’ailleurs fait trembler devant mon écran).

Quant aux points négatifs, ils sont les suivants :

  • Les dialogues laissent beaucoup à désirer et rendent moins crédible le jeu de certains acteurs.
  • Le scénario aurait mérité plus d’étoffement (surtout qu’il partait dans une bonne direction, une fois l’intrigue mise en place) ; par exemple, j’aurais aimé en savoir davantage sur le passé de l’héroïne.
  • Le jeu de certains acteurs sonne faux (je pense notamment au méchant de l’histoire), la faute revenant en partie aux dialogues.

Pour résumer, il y a encore du travail à fournir. Mais connaissant sa rigueur et sa passion, je ne peux qu’encourager Serge à poursuivre ses efforts. Et je lui souhaite une belle carrière en tant que réalisateur, comme je souhaite que son Destin Troublant ait une belle longévité sur les écrans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.