[CINÉMA] Black Coal

Blackcoal

Déception. C’est le premier mot qui m’est venu à l’esprit, lorsque je suis sorti de la séance de Black Coal.

Le scénario est cousu de fil blanc, trop attendu sur certains points et inutilement développé sur d’autres. Les nombreuses tentatives d’humour (noir) sont ratées. Les personnages sont vides et, d’ailleurs, on ne ressent pas assez la « dépression alcoolique » du personnage principal, encore moins l’ambiguïté de la relation qu’il entretient avec la femme du pressing. Et puis, la caméra du réalisateur rend l’ensemble mou par moments. Restent les différents acteurs, qui font vraiment ce qu’ils peuvent pour rattraper le désastre.

Un film dont j’attendais bien mieux, en tout cas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.