[BANDE ORIGINAL] The Runaways

Il y a quelque temps, je vous avais parlé du film événement Les Runaways. Je vous avais entre autres dit à quel point la bande originale du film était réussie et puisqu’on en parle justement, je vous propose une critique complète de l’album.

Déjà, il faut savoir qui sont The Runaways. Pour résumer brièvement, il s’agit du premier groupe de rock féminin. Eh oui ! Alors que jusqu’au milieu des années 70, le genre musical était exclusivement réservé aux hommes, mais quatre nanas pas encore majeures et vaccinées en ont décidé autrement. Rejointes peu de temps après par Cherie Currie, le quintette féminin deviendra un véritable phénomène de mode, qui ne durera pas finalement (classique, me direz-vous). Mais malgré le côté commercial, ce que le groupe a d’original à l’époque, ce sont ses paroles sulfureuses, que jamais aucune autre chanteuse n’avait jamais osé interpréter auparavant. Bon maintenant, c’est devenu tellement banal, mais il faut tout de même le souligner !

Pour en revenir à la soundtrack du film, il y a à la fois des morceaux originaux (MC5, David Bowie, Joan Jett, The Runaways) et des reprises, toutes interprétées par Dakota Fanning et Kristen Stewart en personne. Pour en venir rapidement aux défauts (au nombre d’un en fait), je trouve dommage qu’il n’y ait pas eu plus de reprises que ça (quatre, c’est très faible selon moi). Je ne dis pas que je déteste les autres morceaux (bien au contraire !), mais puisque le film traite avant tout de Currie et Jett, autant mettre davantage en avant les deux actrices qui les incarnent, musicalement parlant. De ce côté-là, c’est regrettable.

Sinon, si on aime le rock et qu’on veut se mettre quelque chose d’électrique sous la dent, on ne se lassera pas de sitôt de cette bande originale. Chaque titre nous donne la pêche, tant l’énergie y transpire à grosses gouttes. Mes coups de cœur vont surtout à : It’s a Man’s Man’s Man’s World de MC5 (un mélange savoureux de rock et de soul, qui nous ferait presque regretter les années 70), le brut et très girly Don’t Abuse Me de Joan Jett (qu’on adore pour le côté sauvage et sexy), Hollywood des Runaways (entêtant à souhait, pour notre plus grand bonheur) et I Wanna Be Where The Boys Are, toujours des Runaways (il y a un côté masculin dans cette version live qui me plait beaucoup).

Pour ce qui est des reprises, elles sont toutes géniales. Désormais, on a la preuve que Kristen Stewart n’a pas que du talent et un joli minois : elle a aussi une voix assez plaisante à entendre. Dakota Fanning s’en sort également très bien, à défaut d’être transcendante à l’écran en tant qu’actrice. Toutes deux offrent ainsi à Cherry Bomb, California Paradise, Queens of Noise et Dead End Justice une seconde jeunesse.

La bande originale de The Runaways est donc la nouvelle bombe explosive qu’on attendait en cette rentrée scolaire, histoire de réveiller pour de bon les travailleurs retardataires. Mon coup de cœur perso du mois de septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.