[CINÉMA] Ciné Express #7

Bonjour à toutes et à tous ! On se retrouve aujourd’hui pour parler de trois films français : Les Hommes du Feu de Pierre Jolivet, Seuls de David Moreau et Alibi.com de Philippe Lacheau.

***

Les Hommes du Feu

Avec Les Hommes du Feu, Pierre Jolivet suit la route de ses confrères : du cinéma d’auteur dit « social » qui essaie d’attendrir le spectateur. Ce qui a (assez bien) marché pour moi, je dois l’admettre, même si je commence un peu à me lasser de ces œuvres « moralisatrices » dans leur genre.

Je le dis : j’ai beaucoup apprécié ce film ! Le fait de pouvoir m’attacher et m’identifier d’emblée aux différents personnages y a contribué. On est surtout du côté de l’héroïne ici, puisque la misogynie sera présente du début à la fin (notamment de la part du personnage incarné par Michaël Abiteboul). Pierre Jolivet met également en scène diverses situations que les pompiers doivent affronter. Certaines m’ont touché, d’autres non. Après, tout dépend du ressenti de chacun. Concernant les acteurs, je les ai tous trouvés bien, notamment le duo principal Roschdy Zem / Emilie Dequenne (les autres duos fonctionnent bien aussi).

Là où je suis plus mitigé, c’est dans l’idée que le réalisateur veuille faire de la surenchère à tout prix. Alors, je ne suis pas en train de dire que tout ce qui arrive à l’écran n’est pas crédible puisque, de ce côté-là, je pense que Les Hommes du Feu est réaliste. Mais voilà, comme je le disais au début, Pierre Jolivet fait tout pour émouvoir le public. Je regardais donc le film avec indifférence, par moments. Et surtout, il met en scène ce qui est déjà mis en scène dans la majorité des comédies et drames sociaux. Concernant l’écriture des personnages, elle n’est pas vraiment recherchée selon moi. Enfin, la tentative de lorgner vers l’enquête policière est vaine. En revanche, l’intrigue sur l’accident est bien menée et instaure un peu de mystère quant à sa résolution.

Les Hommes du Feu est donc une comédie dramatique sociale honnête, qui va seulement là où on l’attend.

***

Seuls

Un film de science-fiction français, c’est vraiment possible ? Eh bien, oui ! Comme quoi, outre les drames familiaux et/ou sociaux et les comédies populaires, le cinéma de genre peut avoir un avenir en France. Mais encore faudrait-il que ça suive, niveau Box-Office… Après Arès de Jean-Patrick Benes (que j’avais beaucoup aimé), Seuls de David Moreau est-il aussi qualitatif que celui-ci ?

Je vous répondrai non, car j’ai trouvé Arès plus cohérent dans son propos initial que Seuls. En effet, Seuls a un problème au niveau de son scénario : il est cousu de fil blanc, tant les cinq héros ont des idées un peu trop « surréalistes » pour s’en sortir (genre Leïla qui sait conduire des fourgons et des bus sans avoir le permis). Mais étant donné que la durée du film est courte, je pense que le réalisateur a voulu en mettre le plus possible (même si ce n’est pas toujours crédible, au final). J’ajoute à ça la romance qui prend place entre Leïla et Dodji, alors qu’elle n’apporte rien à l’histoire. Hollywood nous a suffisamment habitués à ça (je dis ça, je dis rien).

Par contre, je dois dire que j’ai été séduit par la réalisation de David Moreau. Je trouve effectivement qu’il parvient à instaurer une ambiance propre à chaque scène. Ces ambiances réunies constituent d’ailleurs l’univers de son long-métrage, qui est sombre et glaçant dans sa forme. À l’opposé, le fond est tantôt sérieux, tantôt déluré. L’humour est par ailleurs efficace, bien que « lourdingue » par moments. Quant aux jeunes acteurs, je les ai trouvés convaincants. Celle qui tire particulièrement son épingle du jeu est Sofia Lesaffre. En passant, j’ai bien aimé le traitement apporté aux personnages féminins de Seuls : ils ne sont pas caricaturés en tant que « filles en détresse », car ils n’hésitent jamais à prendre des décisions pour les autres.

Sans être le film français de l’année 2017, Seuls de David Moreau vaut tout de même le coup d’œil ! En tant que récit science-fictionnel, il remplit bien sa fonction !

***

Alibi.com

Je partais avec les meilleures intentions en regardant ce film. J’apprécie Philippe Lacheau et ai beaucoup aimé Paris à tout prix (dont il avait coécrit le scénario avec la réalisatrice) et Babysitting (qu’il a coréalisé). Et vu que beaucoup semblaient avoir aimé Alibi.com, il en serait certainement de même pour moi. J’ai bien fait d’y croire, tiens !

En gros, Alibi.com est tout ce que je déteste en termes de comédie française populaire : lourdingue, téléphonée et prévisible, avec un soupçon de vulgarité. Le (gros) manque de subtilité a fini d’ailleurs de m’achever, avec des références geeks qui sont bien malvenues. En passant, la scène façon « Assassin’s Creed » est l’une des scènes les plus malaisantes et ridicules que j’aie pu voir depuis des lustres. Quant aux chansons tantôt branchées, tantôt « old school », elles sont seulement là pour nous faire réagir à tel moment. À aucun moment, je n’ai eu le sentiment que Philippe Lacheau était spontané dans sa démarche.

Pour ce qui est du scénario, ce n’est pas folichon non plus. J’admets que le concept de départ était intéressant, mais le résultat final est du déjà-vu à 100% ! En fait, à partir du moment où le personnage de Philippe Lacheau rencontre celui d’Élodie Fontan, j’ai deviné aisément la suite des événements (à peu de choses près). Enfin, le casting n’est pas mauvais et chacun fait ce qu’il a à faire. En revanche, Medi Sadoun joue faux du début à la fin (pire performance masculine de l’année, pour moi). Les guest-stars, eux, sont juste là pour rameuter du monde. Encore une fois, on sent la démarche commerciale de la part de l’équipe du film.

Bref, je ne vous conseille pas de voir Alibi.com.

2 commentaires

  1. Je n’ai vue aucun des trois films que tu présentes, je suis plus axée art & essai (mais pas que ) j’ai lu avec attention ton ressenti, et je ne suis attirée par aucun de ces trois film. J’ai failli aller voir les hommes du feu, mais ça ne c’est pas fait, j’attendrais qu’il passe à la TV. J’avais vu Paris à tout prix, il ne pas laissé un souvenir impérissable, juste une bonne comédie sur le moment. Je viens de poster une critique sur le film chercher la femme si ça te dit d’y jeter un oeil.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *