[ALBUM] Katy Perry, Witness

Après la semi-déception que fut Rise pour moi, Katy Perry a amorcé son vrai comeback musical en début d’année, avec le single festif Chained to the Rhythm. Celui-ci offre également un double niveau de lecture, et les différentes prestations en live du titre l’ont d’ailleurs démontré. En ce qui me concerne, elle faisait un retour en arrière bienvenu, tout en s’essayant à des sonorités nouvelles pour elle (ce qui m’a un peu dérouté, je dois l’avouer). Si j’écoute maintenant ce titre avec beaucoup de plaisir, je n’ai pas eu un aussi gros coup de cœur pour lui que pour l’excellent Bon Appétit.

Là encore, elle s’aventure sur un terrain « inconnu », mais l’efficacité de la production est présente. Ajoutons à ça un clip qui donne faim (dans tous les sens du terme), où Katy mélange habilement cannibalisme et métaphores sexuelles. Enfin, le single (promo ?) Swish Swish est tout aussi déroutant, mais addictif sur le long terme (surtout avec ses « Swish Swish » inlassables au début du refrain). Autant vous dire que ça annonçait un tournant musical important dans la carrière de la chanteuse pop délurée !

À présent que Witness (son quatrième album) est connu de tous, que dire rapidement à son sujet ? Déroutant à la première écoute (comme ses trois premiers singles) et très appréciable par la suite. Puis, il m’est apparu comme le meilleur album de Katy Perry à ce jour. Hormis One of the Boys, j’ai toujours trouvé que ses opus avaient un côté « fourre-tout » : la première moitié était excellente, le reste était facilement jetable (bien que sympathique à la longue). Or là, la chanteuse retrouve là une certaine cohérence musicale qui fait plaisir à entendre ! Même les ballades et les mid-tempos me plaisent, c’est dire ! J’admets néanmoins que j’ai dû me pencher sur certaines de ces nouvelles chansons avec du recul, le premier avis « à chaud » étant souvent trompeur concernant ce genre d’album, pour moi.

En tout cas, Katy Perry semble enfin s’assagir et laisser son personnage « créé de toutes pièce » de côté, pour mettre en avant Katheryn Elizabeth Hudson. Le tout dans un univers plus personnel et sombre qu’à l’accoutumée. C’est donc avec joie que je vous donne mon avis sur les quinze titres qui constituent Witness !…

  • Witness: ce titre est un coup de cœur instantané, qui m’a rappelé les chansons Revival et Invitation de Selena Gomez et de Britney Spears (qui ont elles-mêmes ce côté féminin « mystique » qui fait du bien à l’oreille) ;
  • Hey Hey Hey: c’est un peu la « douche froid » avec cette deuxième piste d’album, qui peut agacer à la longue (même si elle s’écoute sans déplaisir) ;
  • Roulette: ici, on a droit à un bel hommage aux 80’s, façon The Final Coutdown du groupe Europe et, si la première fois passe mal avec cette production bourrine/lourde, elle se savoure les fois suivantes (et même après) ;
  • Swish Swish (feat. Nicki Minaj): ce « revival » façon 90’s est über cool, tant on pense aux grands hits Eurodance de l’époque (comme Ride on Time de Black Box, par exemple) et puis, le rap de Nicki Minaj est le plus indéniable de ce Swish Swish entêtant ;
  • Déjà Vu : à l’image de Witness (la chanson), Katy laisse ici place à sa féminité et à sa vulnérabilité pour nous proposer un morceau planant et plus léger que les précédents ;
  • Power : c’est l’une des pistes de Witness (l’album) qui m’a le plus « choqué », avec son trop-plein d’auto-tune ; ajoutez à ça un beat hyper bourrin et vous pouvez être sûrs que le grand public va fuir ; pourtant, plus je l’écoute, plus je me plais à « plonger » dans cette ambiance « techno » assumée ;
  • Mind Maze : on reste dans le même univers et, malgré le côté « brusque » de ce titre, on en devient fortement accro ; de plus, j’adore la fragilité qui ressort de la voix de Katy ici ;
  • Miss You More : il s’agit là de la première chanson « intruse » de cet album, puisque la chanteuse revient ici à un style pop plus classique (qui rappelle notamment ses anciennes ballades) ; celle-ci a beau être niaise dans l’esprit et dans la forme, elle me reste facilement en tête ;
  • Chained to the Rhythm (feat. Skip Marley) : c’est l’un des tubes de Witness, tout simplement (voir plus haut) ;
  • Tsunami : ce dixième morceau rappelle un peu Camera Flashes de la suédoise Tove Lo dans l’air, avec un léger soupçon de Same Ol’ Mistakes de Rihanna (je ne l’avais pas remarqué avant qu’une amie en parle dans sa critique de l’opus) ; c’est très différent de ce que Katy a fait jusqu’à présent (comme la majorité des titres de ce nouvel album), mais c’est plaisant à écouter ;
  • Bon Appétit (feat. Migos) : je n’ai rien d’autre à dire là-dessus, si ce n’est que c’est ma chanson favorite du lot ;
  • Bigger Than Me : ce parfum frais aphrodisiaque fait grand bien et confirme mon amour pour cet album ;
  • Save as Draft : voici une nouvelle ballade qui, à l’image de Miss You More, s’écoute avec de l’entrain de ma part ;
  • Pendulum : c’est le dernier gros hit du disque, qui s’inspire un peu de Chained to the Rhythm dans la mélodie ; pour moi, c’est un vingt sur vingt ;
  • Into Me You See : Katy nous livre là son Daydream à elle et, si l’effort de vouloir se mettre à nue est louable, je trouve cette dernière piste trop tiède pour être véritablement marquante.

Par conséquent, Witness est un véritable coup de cœur pour moi ! Comme je vous le disais au début de mon article, je trouve que ce quatrième opus est cohérent du début à la fin, avec un univers d’ensemble qui relie toutes les pistes entre elles. Bien sûr, à la première écoute, Witness ne sonne pas comme étant du Katy Perry, ce dernier empruntant un style musical moins fun et coloré qu’à l’accoutumée (mis à part les singles extraits). Et c’est étonnant de voir qu’il a été descendu par la majorité des critiques !

J’espère que, à l’heure où j’écris mon avis dessus – en juin –, ce nouveau disque va fonctionner dans les charts. Malheureusement, c’est mal parti avec le semi succès de Bon Appétit et Swish Swish qui galère à être diffusé dans les radios américaines (alors que Katy Perry est la reine des audiences radiophoniques avec Rihanna). Je prie pour que l’avenir me prouve le contraire, en tout cas !

Pour conclure cet article, voici mon best of personnel de Witness ! Bonne écoute !…

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

2 commentaires

  1. Bonjour Fabien
    Quel beau coup de coeur et quel belle vision de l’album. Il est vrai que Roulette peut faire penser a Europe.
    @mitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *