[ALBUMS] Critiques Express #13

Bonjour tout le monde ! Je reviens aujourd’hui pour vous parler de cinq nouveaux albums découverts récemment. Vous pourrez donc lire mes avis sur : House of Wolves de House of Wolves, JAB de Deborah aime la bagarre, Mzansi Beat Code de Spoek Mathambo, Pages EP de James Hersey et Travelling Soul de Gunwood.

***

House of Wolves, House of Wolves

Si la mélancolie avait un nom, elle aurait indéniablement celui de House of Wolves. Rey Villalobos (de son vrai nom) est un artiste qui use de son timbre vocal pour mettre à nu sa vulnérabilité. Avec son troisième essai éponyme, il nous transporte au-delà des cieux.

Chaque titre est un poème mélodieux, qu’on nous lirait avant de partir au doux pays des songes. Chacun est une suite logique du précédent et une introduction au suivant qui donne envie d’en savoir davantage. House of Wolves est ainsi un album qui ne peut s’écouter que d’une seule traite, ses chansons n’étant qu’une unité musicale complète. De plus, si je devais résumer House of Wolves, je dirais qu’il est le jumeau spirituel de Lana Del Rey, tant leurs univers respectifs sont similaires selon moi.

En conclusion, l’album éponyme de House of Wolves est un véritable délice pour les oreilles.

***

Deborah aime la bagarre, JAB

Après son premier EP Uppercut, qui avait donné un bon coup de fouet à l’électro française, le DJ Deborah aime la bagarre ne s’est pas fait attendre bien longtemps ! Avec JAB, il fait un pas en avant et se renouvelle dans son style, tout en gardant le meilleur de ses premières compositions.

Quand Stab et Gotta Do se « contentaient » d’être diablement efficaces, ces cinq nouveaux titres sont comme une prise de risque pour l’artiste français. Ainsi, Deborah aime la bagarre collabore respectivement avec Chine Laroche et Chester Brown pour nous proposer les sympathiques et entraînants Away et Spices. Or, c’est définitivement avec ses titres instrumentaux qu’il excelle le plus ! Que ce soit Yes!, Ain’t No Traffic Jam ou Today Together, on ne peut que tomber que sous le charme !

Si vous n’avez encore écouté les deux EP de Deborah aime la bagarre, n’attendez pas plus longtemps et foncez !

***

Spoek Mathambo, Mzansi Beat Code (Prøspect)

Autant ne pas y aller par quatre chemins : l’album Mzansi Beat Code du chanteur sud-africain Spoek Mathambo est celui qui m’a le plus surpris parmi cette sélection ! Car ça sort de l’« ordinaire » et, une fois encore, ce n’est pas du tout ce que j’écoute habituellement. De manière plus générale, c’est un bon bol d’air frais qui vient secouer la musique contemporaine.

Spoek Mathambo n’oublie pas ses origines, loin de là. Si les rythmes africains sont le point de départ de ses compositions, l’électro, le funk et le R’N’B viennent compléter celles-ci. Ce qui donne ainsi une alliance entre l’old school musical et la modernité de notre époque. Et pour cela, Spoek Mathambo n’est pas tout seul, puisqu’il s’est entouré de ses collègues (Damao, Loui Lvndn, DJ Spoko, Jumping Back Slash et j’en passe).

Parmi les titres, je retiens notamment :

  • Want Ur Love et son air funky ;
  • Black Rose, qui rappelle l’Eurodance des années 90 ;
  • Blast Fi Mi, qui rappelle également les 90’s ;
  • I Found U et ses rythmes tribaux prononcés ;
  • No Congo No Cellphone et sa production nerveuse entraînante.

Par conséquent, je ne saurais que vous conseiller de jeter une oreille à l’album Mzansi Beat Code, qui est unique en son genre.

***

James Hersey, Pages EP

Avec sa voix sucrée enchanteresse, James Hersey n’est pourtant pas un jeune premier dans son domaine ! En effet, il est actif sur la scène musicale depuis 2011 et a même sorti un album en 2015, intitulé Clarity. Si vous vous souvenez bien, il s’était déjà fait connaître chez nous avec une version électro de Coming Over (en duo avec les DJs Dillon Francis et Kygo). On retrouve d’ailleurs la version originale de Coming Over sur Pages EP.

Si la première piste laisse penser à un virage pop/électro, le reste lorgne pourtant vers la pop/folk à la Ed Sheeran. J’avoue avoir eu un coup de cœur instantané pour Miss You, mais les quatre chansons suivantes m’ont tout autant envoûté. J’ai néanmoins une préférence nette pour l’entraînante Coming Over et pour Pages (et ses accents légèrement R’N’B dans l’âme).

James Hersey est sans aucun doute l’une des révélations pop à suivre !

***

Gunwood, Travelling Soul

Quand on écoute Travelling Soul pour la première fois, on pourrait penser que le groupe Gunwood arrive tout droit d’Outre-Atlantique. Que nenni ! Ce trio est bel et bien hexagonal et se compose de : Gunnar Ellwanger, Joao Francisco Preto et David Jarry Lacombe. Ces trois gars ont clairement du talent à revendre, en témoignent les douze titres de leur Travelling Soul.

De mon côté, j’ai apprécié ce mélange de rock, de blues et de folk, avec un léger soupçon de country (selon les chansons). Les timbres vocaux de Gunnar et de David sont nerveux, ce qui fait ainsi la saveur de leur style éclectique. Tandis que l’ambiance sereine de Travelling Soul vient contrebalancer ce côté vif et éraillé qui fait tout le charme de ce groupe français. Il m’est d’ailleurs « impossible » de départager les différents titres. Je vais donc vous dire ceci : Travelling Soul est un album qui s’écoute d’une seule traite, à l’image de celui de House of Wolves.

Un peu d’influence américaine dans la musique hexagonale, ça fait du bien, non ?

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *