[CINÉMA] Il a déjà tes yeux

Pour ma séance hebdomadaire dans les salles obscures, j’ai opté pour la comédie Il a déjà tes yeux. J’ai entendu beaucoup de bien à propos du nouveau film de Lucien Jean-Baptiste, alors je suis allé le voir les yeux fermés. Il faut savoir que je ne connais pas bien ce réalisateur/acteur. Il a déjà tes yeux a donc été l’occasion pour moi de découvrir l’univers de ce monsieur qui, ma foi, me semble être très sympathique (à la ville comme à l’écran).

Bon, je ne suis pas un grand fan des comédies en général. Certaines m’ont agréablement surpris ces dernières années, car elles sortaient de l’ordinaire ou parce qu’elles étaient bien écrites à tous les niveaux. Concernant le dernier-né de Lucien Jean-Baptiste, il y a de bonnes choses à en retirer, mais ça reste finalement une comédie populaire comme un autre, avec son humour et ses personnages clichés. C’est ainsi que, même si on rit à plusieurs reprises, on en attend cependant davantage.

Si le sujet de base est original, les ingrédients sont semblables à ceux utilisés pour d’autres divertissements similaires. C’est rempli de stéréotypes et certains sont plus drôles que d’autres. Le réalisateur réussit donc bien à se « moquer » de la culture africaine, à travers les personnages des grands-parents et de leurs amis, qui sont tous fermés d’esprit face à la différence. Tandis que les autres ont tendance à agacer, surtout ceux de Manu et de Prune (comme les sketchs qui les mettent en scène). Enfin, Zabou Breitman est détestable, mais l’évolution progressive de Madame Mallet fera qu’on finira par apprécier cette dernière. Comme tous ceux qui étaient contre cette adoption.

À côté, nous avons Lucien Jean-Baptiste et sa « femme » Aïssa Maïga, auxquels on s’attache d’emblée. Ils forment ainsi une famille « hors du commun » avec le petit Benjamin et nous touchent en plein cœur. On croit donc à leur envie de fonder un foyer. Aïssa Maïga est d’ailleurs celle qui s’en sort le mieux, tant elle arrive à adapter son jeu d’actrice au genre comique comme au genre dramatique. D’ailleurs, si le film avait été réalisé comme un drame « pur », je pense qu’elle aurait réalisé une très belle performance. Cela dit, il y a une scène où Aïssa est très touchante et on voit alors que l’envie de Sali devenir mère.

Par conséquent, j’en viens au message délivré par Il a déjà tes yeux. Pour ma part, bien que je trouve des défauts au film, le message en question est très bien trouvé et très beau. À un moment, on voit la sœur de l’héroïne tenter de raisonner son père, sur ce que devrait être l’« ordre des choses » au 21ème siècle. Le discours a été entendu mille fois, mais il est efficace et parle à chacun d’entre nous. Comme l’ensemble du film.

Donc, en tant que comédie pure, Il a déjà tes yeux est tout juste passable (bien qu’il semble avoir trouvé son public depuis sa sortie). Mais s’il avait été réalisé sous forme de drame, il aurait été beaucoup plus fort, selon moi. Ça reste un divertissement sympathique, cependant.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur Culturel chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *