[CINÉMA] Rogue One – A Star Wars Story

Voici mon dernier film de 2016 vu sur grand écran : Rogue One, le premier spin-off sur trois de la saga Star Wars. Cet « entre-deux » fait suite au succès médiatique et financier de The Force Awakens, que j’avais apprécié (à ma grande surprise). J’espérais donc retrouver un sentiment similaire, installé confortablement sur mon fauteuil. Alors, Rogue One : bien ou pas bien ?

Je vais être sympa avec ce nouveau film : ce n’est ni catastrophique, ni excellent, juste gentillet. Rien de plus, rien de moins. En d’autres termes, j’ai eu du mal à rentrer dans la première partie et beaucoup apprécié la seconde. Néanmoins, je trouve que le scénario est bien construit, dans le sens où l’intrigue se met en place progressivement, sans être développée « à la va-vite ». Bien sûr, certains raccourcis sont pris, comme lorsqu’il s’agit de traiter les relations entre les différents personnages. Mais le plus gros défaut que je peux trouver au film en général, c’est le fait qu’il soit trop cliché et hollywoodien.

En effet, le réalisateur de Rogue One, Gareth Edwards, est aussi celui de Godzilla (version 2014). Vous savez, cette déception qui se voulait être (trop) américaine dans l’âme ? Eh bien, disons qu’ici, c’est la même chose. En moins pire, je vous l’accorde. Et ce, même si je ne me suis pas attaché aux personnages principaux (dont le sort final m’a indifféré). Ce que je reproche à ce spin-off (et à son réalisateur), c’est qu’il soit prévisible du début à la fin. Dans le sens où on devine à l’avance les faits et gestes des héros, l’issue de l’histoire, voire même certaines lignes de dialogue. De plus, comme j’attendais que ça démarre vraiment, ça m’a un peu « gâché » ma séance de cinéma.

Je vous rassure : il y a aussi du positif dans cet épisode de Star Wars. Quoi qu’on puisse ainsi dire de ce film, l’univers de la saga est bien respecté. Le fan service est présent, mais beaucoup moins que dans Le Réveil de la Force (qui en abusait à outrance). Et le combat final de la seconde partie m’a bien plu. Quant aux acteurs, ils sont corrects, mais ils font juste ce qu’on leur demande de faire.

Néanmoins – et je finirai sur ça –, je reste sceptique quant à l’utilité d’un tel film. Je vous rappelle rapidement l’histoire : les rebelles veulent dérober les plans de l’Étoile Noire, afin que celle-ci soit détruite. Bien sûr, Rogue One met en place tout un contexte autour de ces fameux plans, en nous apportant une explication au pourquoi du comment. Pour ma part, quand j’ai vu la dernière scène, je me suis dit : « Tout ça pour ça ? » Deux heures quinze pour finir avec cette conclusion « bâclée », mouais… Bon après, il faut se souvenir du fait qu’il s’agisse d’un « entre-deux », qui introduit le quatrième film originel. Mais autant faire un court-métrage, dans ce cas-là.

Que conclure, donc ? Que Rogue One est divertissant. On est d’accord pour dire que ce n’est pas le film du siècle, que Disney aurait pu faire mieux de ce côté-là. Mais c’est un film également sombre et différent des autres films Star Wars. Après, je pense qu’il faut regarder la saga dans l’ordre chronologique, afin de trouver un sens à celui-là. Pour les fans, il sera sûrement parfait. Pour les autres spectateurs, je suis plus dubitatif.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur Culturel chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

4 commentaires

  1. Personnellement j’ai adoré ce film, mais en même temps je suis une très grande fan de la saga Star Wars et donc j’avoue que je ne suis pas forcément très critique 🙂
    Après, j’ai passé un très bon moment, j’ai réussit, contrairement à toi, à m’attacher au personnage et même à ressentir le suspens… !
    Mon avis plus détaillé si tu veux le connaitre :
    https://eclatdesoit.wordpress.com/2017/01/06/un-cinema-rogue-one-a-star-wars-story/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *