[CINÉMA] Moana

Je vous parle enfin du nouveau long-métrage d’animation de chez Disney, Moana. Ou Vaiana, la légende du bout du monde en version française. Après la réussite sur tous les plans qu’était Zootopie, Disney était attendu au tournant dans son nouveau « film de princesse ». Même si – on le verra tout au long de l’histoire –, Vaiana n’est pas une princesse Disney semblable ses collègues (en excluant Merida). Ce nouveau film n’a pas eu droit à autant de publicité que La Reine des Neiges, bien qu’on en ait entendu parler avant sa sortie. Alors, qu’en est-il de mon avis ?

D’abord, si je devais dire ce que j’en pense en quelques mots, Moana est supérieur à La Reine des Neiges. J’avais été déçu par ce dernier, lors de mon premier visionnage sur grand écran. J’ai fini par l’apprécier, malgré certains défauts que je note encore. En ce qui concerne Vaiana, j’y trouve des choses à redire mais, dans l’ensemble, c’est un film d’animation d’excellente facture. Avec des nouveautés, qui plus est. À commencer par l’héroïne.

En effet, dans Moana, il n’est pas question de trouver l’âme sœur, mais de partir à l’aventure pour accomplir sa destinée. Et le scénario du film fera que, à la fin, elle ne finira pas avec le fils du chef d’une tribu voisine (par exemple), au contraire. Elle aura trouvé sa place, comme c’était « prévu » depuis le début, et aura également atteint son objectif à elle seule. Bien sûr, elle sera aidée par un homme (un demi-dieu, pour être exact), mais c’est grâce à elle que l’histoire trouvera sa fin heureuse. Et il était temps que, en 2016, un personnage féminin principal chez Disney soit aussi téméraire et puisse être la résolution de toutes les intrigues. Avec un côté humain et « casse-cou », néanmoins. Un beau mélange moderne d’anciennes héroïnes, telles qu’Ariel, Jasmine, Mulan, Merida et Judy, en somme. Je dis donc : bravo à la firme de Mickey Mouse !

Les personnages masculins et les autres protagonistes féminins ont également une place importante dans la quête initiatique de Vaiana. Les premiers vont la dissuader de concrétiser ses envies. Les autres vont, au contraire, l’encourager à aller jusqu’au bout. Concernant Maui (excellent Anthony Kavanagh), il finira par devenir son allié et l’estimer ainsi comme étant son propre égal. Même s’il a des propos volontairement sexistes, au départ, qui peuvent choquer ou faire sourire, selon la sensibilité du spectateur. Et si j’avais « peur » qu’il incarne le héros sans qui Vaiana ne peut pas s’en sortir, il n’en est rien ! D’accord, il va l’aider à sauver le monde, mais il restera finalement un allié « secondaire ». En revanche, il apporte clairement la touche humoristique à l’ensemble, à l’aide de sa jeune partenaire qui est, là encore, loin des saintes-nitouches qu’on peut voir dans la plupart des œuvres disneyennes. Sans oublier le coq, qui risque de rentrer dans le rang des personnages comiques disneyens cultes, aux côtés de Baymax et d’Olaf (entre autres).

Concernant l’aspect technique, je sais que je le dis à chaque fois, mais Disney continue de m’éblouir, de ce côté-là. Moana est effectivement un film très coloré, qui sent bon l’océan et le large. Il y a aussi de beaux effets spéciaux, que ce soit pour animer l’océan ou pour donner vie au grand « méchant » de l’histoire. La bande originale nous transporte et donne envie d’aller à l’autre bout du monde, voire carrément de remonter des siècles en arrière. Les chansons sont bien interprétées et, au passage, Cerise Calixte a une jolie voix qui, je l’espère, lui permettra d’avoir une carrière aussi complète que celle d’Anaïs Delva. Par contre, comme dans La Reine Des Neiges, il y en a peut-être un peu trop à mon goût et je pense que certains numéros musicaux ne font pas vraiment avancer l’histoire. Après, il faut voir si chaque titre est indispensable ou non au scénario, au cours des prochains visionnages. En d’autres termes, c’est une perfection  technique de bout en bout.

Pour conclure, Disney frappe fort, une fois encore. On a beau pensé que la firme américaine a épuisé toutes ses thématiques, elle réussit toujours à aller là où on ne l’attend pas, comme ici. Le succès a été au rendez-vous dès sa sortie en salles et ça risque de continuer, durant les vacances de Noël !

En bonus : La scène post-générique fait un clin d’œil sympathique à un autre grand classique de Disney !

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur Culturel chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

2 commentaires

  1. Je ne l’ai pas encore vu, il y a tellement de film qui sorte en ce moment que je n’ai pas le temps de tout voir ! Par contre, quand il chante c’est vraiment pas mon truc…. deux trois chansons ok mais quand il y en a 10 comme dans la reine des neiges non merci quoi…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *