[CONCERT] Claudio Capéo à Saint-Étienne

claudio-capeo-live-a-saint-etienne

Après Louane au cinéma, me voilà en train de vous parler de mon dernier concert en date : celui de Claudio Capéo à la salle Jeanne d’Arc, à Saint-Étienne. Je vous avais déjà parlés de ce groupe dans un dossier spécial, où je vous donnais mon avis sur les albums et EP qu’ils avaient sortis jusque-là. Vous l’aviez compris : ces cinq gars étaient pour moi un véritable coup de cœur et ça ne m’était pas arrivé depuis belle lurette ! Si bien que je n’ai pas résisté à l’envie d’acheter une place pour assister à leur passage près de chez moi !

Pour la petite anecdote personnelle, je crois que ça faisait bien vingt ans (voire plus) que je n’avais pas remis les pieds dans la salle Jeanne d’Arc. J’avais même entendu dire qu’elle allait fermer prochainement, alors j’étais étonné de voir que des artistes se produisaient encore là-bas. Surtout Claudio Capéo, vu qu’ils sont matraqués sur toutes les radios et que leur dernier album se vend bien. En attendant, les huit cent places de la salle étaient toutes prises. La preuve : on a beau être arrivés une heure avant, le « rez-de-chaussée » était déjà complet et l’étage supérieur était rempli aux trois quarts. Comme quoi, le succès de ce groupe se confirme bel et bien !

Moi qui pensais qu’il y aurait une première partie, que nenni ! Il est 20h30 pile et les lumières s’éteignent pour laisser place à un air « électro », loin du rock et de la gouaille auxquels ils nous ont habitués. Puis, les musiciens arrivent tour à tour sur scène, sous les applaudissements hystériques du public. Et le chanteur débarque, vêtu d’une veste qu’il ne tardera pas à quitter et d’un chapeau qu’il gardera jusqu’à la fin. Une fois que tout le monde est en place, c’est parti pour près de deux heures de folie festive !

Pour être franc, je craignais que les musiciens soient mis en retrait, étant donné qu’on nous vend souvent Claudio Capéo comme étant un artiste solo. Et comme je l’avais dit dans mon dossier, je n’étais pas forcément attaché à son troisième album, qui est trop commercial pour moi. Même si, au fil du temps, j’ai su l’apprécier à sa juste valeur. Eh bien, j’ai eu tort d’avoir peur, car non seulement chaque membre du groupe est bien mis en avant, que ce soit par le chant ou le/les instruments qu’il pratique, mais tous les titres sans exception ont été réorchestrés !

Bon, sans surprise, ils ont joué et interprété la majorité des titres de leur dernier opus en date, ainsi que quelques anciennes chansons : Ambulance, Mr. Jack, Ça va ça va, Mon Pays, Riche, Sexy Tropical et j’en passe. J’ai été surpris au moment où les premières notes d’Un homme debout ont retenti dans la salle, car je voyais tout le monde se lever. Je me disais alors : « Ils ne vont quand même pas déjà partir ?!? » Non, non ! Le public se levait tout simplement pour se rapprocher de la scène et entonner les paroles avec le chanteur. C’était, au passage, l’un des plus beaux moments de ce concert, bien qu’il y en ait eu d’autres tout aussi marquants.

En tout cas, ces cinq mecs sont très communicatifs avec leur auditoire, n’hésitent pas à nous remercier de les avoir emmenés là où ils en sont à présent et font également beaucoup de blagues. Du côté des fans, on était vraiment tous excités ! Si j’ai pu dire par le passé que mes concerts parisiens étaient parmi les meilleurs auxquels j’ai pu assister, je dois l’admettre : les stéphanois savent mettre le feu ! Je conclurai ce billet avec les mots suivants : bravo à nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *