[CINÉMA] Life Partners

amies-malgre-lui-leighton-meester-2

J’avais entendu parler de ce film, lors de sa sortie Outre-Atlantique. Mais il a fallu bien attendre deux ans pour le voir en France… Allez comprendre ! J’en ai donc profité pour le regarder et aussi revoir Leighton Meester à l’œuvre, depuis son rôle dans Gossip Girl. Si cette dernière et le reste du casting sont convaincants, Life Partners en lui-même laisse indifférent.

Avant toute chose, soulignons que le synopsis sur Allociné ne correspond pas du tout au synopsis final d’Amies Malgré Lui. Peut-être qu’il était prévu de traiter du mariage gay aux États-Unis, et s’il y a quelques scènes de rassemblements lesbiens dans le scénario, on n’en voit pas la couleur finalement. Par conséquent, sans cet élément, on se retrouve avec une comédie romantique banale, qui ne me laissera pas un souvenir impérissable. En passant, ce n’est pas le fait qu’on sache d’avance comment ça va finir, mais le déroulement trop linéaire qui fait qu’on regarde passivement l’ensemble.

amies-malgre-lui-leighton-meester-1

C’est-à-dire qu’il ne se passe rien d’extraordinaire, durant une heure quarante. J’ai eu un léger regain d’intérêt pour l’histoire durant sa seconde partie, même s’il y a des éléments qui m’ont fait apprécier Life Partners dans sa globalité. Par exemple, l’amitié complice qu’entretiennent les deux héroïnes, le « triangle » que forment les deux filles et Tim, ainsi que les autres relations entre les différents personnages. Aucun d’eux ne tombe dans le cliché lourdingue, le risque étant énorme pour les personnages gays. Ce qui est à souligner, puisque c’est rare que cette communauté soit banalisée à ce point dans un long-métrage (comme dans la vraie vie, d’ailleurs). Moi, je trouve que ça fait du bien et ce serait bien de le voir dans la majorité des films qui sortent sur petit ou grand écran. Les acteurs jouent donc bien, n’en font jamais trop et réussissent à être attachants dans leurs rôles respectifs.
Point positif également pour les chansons, qui donnent à cette comédie de jolies allures de film indie solaire (à l’image de La Face Cachée de Margo, entre autres).

Life Partners n’est donc ni bon, ni mauvais, juste passable. Mais agréable et léger, tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *