[ALBUM] Britney Spears, Glory

Britney Spears - Glory (2016)

IL est enfin là, le Saint Graal ! On pensait encore attendre jusqu’à la fin de sa résidence à Las Vegas, mais Britney Spears en a décidé autrement ! C’est ainsi que depuis le 15 juillet, jour de la sortie du single Make Me, la machine a été remise en marche. Non seulement on n’allait pas attendre des mois pour découvrir B9, mais elle et son équipe nous ont offert trois autres titres, en guise d’amuses bouches. Des titres aussi surprenants qu’efficaces, si vous voulez un premier avis. Et le 26 août (aujourd’hui, donc), paraît sur le marché Glory, neuvième album studio de la chanteuse !…

Qu’est-ce que j’en pense, du coup ? Sans plus attendre, je vous propose mon avis « à chaud/à froid » sur chaque chanson. C’est parti !

***

1/ Invitation : Premier titre, coup de cœur immédiat ! D’emblée, j’ai pensé à Survivors de Selena Gomez en l’écoutant, et il faut dire que ce genre musical va bien à Britney : doux, planant et sensuel. Je suis également content qu’elle débute l’album avec un mid-tempo de ce genre. Certes, elle l’avait déjà fait avec Alien sur Britney Jean, mais ça prouve qu’elle peut aussi faire des sons plus calmes. La mélodie est légère, l’autotune n’est pas (trop) présente, ce qui fait plaisir à entendre ! Bref, ce Glory démarre bien !

***

2/ Do You Wanna Come Over : D’un coup, on passe à un up-tempo bien pêchu, digne des plus gros hits de la demoiselle. J’avoue que c’est déroutant, après un titre comme Invitation. Mais je considère Do You Wanna Come Over comme l’un de mes titres favoris de ce nouvel opus, tant le tout crie « tube ! » à chaque seconde. Que ce soit les couplets comme le pré-refrain et le refrain (avec la voix masculine en fond, qui rappelle un peu celle de Get Naked). Pour moi, c’est un single évident !

***

3/ Make Me… (feat. G-Eazy) : Je vous en avais déjà parlé en juillet dernier (vous pouvez d’ailleurs relire ma critique ici). C’est clairement l’un des morceaux les plus commerciales de l’album, avec Do You Wanna Come Over. Après, ce n’est effectivement pas son lead single le plus percutant, mais le résultat est là et c’est efficace au fil des écoutes. Par contre, là où j’ai changé d’avis, c’est sur le rap de G-Eazy : il fait « tâche », dans le sens où c’est la seule collaboration de Glory. Après, je ne trouve pas le featuring mauvais en soi, mais voilà. Je confirme donc que la version solo du titre est bien mieux, même si elle aurait pu être rallongée.

***

4/ Private Show : Mon dieu, qu’est-ce que c’est que cette ambiance « cabaret » sexy à souhait ? Jamais je n’aurais pensé entendre Britney Spears dans un tel registre, mais elle l’a fait ! Et en plus, je pense qu’elle a dû beaucoup s’éclater en la chantant, tant les « envolées » vers les aigus sont nombreuses. Le refrain est d’ailleurs le point culminant de ce Private Show girly et coquin, que je considère un peu comme le descendant d’Inside Out.

***

5/ Man on the Moon : C’est l’un des morceaux de l’album que j’ai le moins apprécié, à mon écoute de celui-ci. Maintenant, plus je l’écoute, plus je l’apprécie. En fait, je dirais qu’il fallait à Glory son titre pop bubble-gum et Man on the Moon est celui-là. Il y a un côté …Baby One More Time (l’album) dans l’air et puis, ça ressemble de près ou de loin à Alien, la production étant moins brute et étouffée que ce dernier, cela dit. Allez, pour aller plus loin, ça me rappelle le délicat et susurrant Hands To Myself de la jeune Selena (Man on the Moon « jouant » également dans ce registre). Une nouvelle bonne surprise, une fois encore.

***

6/ Just Luv Me : Deuxième gros coup de cœur immédiat, en ce qui me concerne. Cette chanson est juste PARFAITE de A à Z. C’est planant, aérien et agréable à l’oreille, tant la voix de Britney est un frétillement agréable. Personnellement, je la rangerais à côté de Body Shop de Madonna, les deux ayant ce côté « sucré » qui les caractérise si bien. En tout cas, je ne pense pas me lasser de l’écouter de sitôt ! <3

***

7/ Clumsy : Deuxième up-tempo, après Do You Wanna Come Over. Britney retrouve le registre « cabaret » avec ce Clumsy électro/jazzy si délicieux. C’est simple : quand vient le tour de ce titre, j’ai envie de danser frénétiquement le twist. Ça donne la pêche et on a envie de chanter « Call me a fool ! Call me insane! » à tue-tête, tant Clumsy est entraînant. En un mot : une BOMBE !

***

8/ Slumber Party : On a affaire à un style plus aphrodisiaque ici, ce Slumber Party empruntant un courant tantôt pop, tantôt R’N’B/hip-hop, avec un léger soupçon agréable d’électro. C’est un lointain cousin de Blur, la voix de Britney étant cependant moins brut et mélancolique, sinon davantage sensuelle et « nostalgique ». On sent, par ailleurs, qu’une âme orientale coule dans ses veines, ce qui rend ce mid-tempo exquis à l’écoute.

***

9/ Just Like Me : Après dix-huit de carrière, Britney Spears s’essaie ENFIN au R’N’B/folk ! Comme pour Private Show, jamais je n’aurais pensé qu’elle poserait sa voix sur un genre musical tel que celui-là… Mais elle l’a fait ! Et elle se permet quelques « envolées » vers les aigus, ce qui le titre plus efficace qu’il ne l’est déjà. Il faut également que je le dise : ces accords de guitare sont le point fort de ce Just Like Me ! <3

***

10/ Love Me Down : Je ne sais pas vous, mais je trouve que ce Love Me Down a un côté stefaniesque très prononcé, tant il aurait pu se retrouver dans le dernier album de Gwen Stefani. On pense aussi à Lean On de Major Lazor et à Push de Madonna. Sans oublier ce petit air de reggae qui plane avec légèreté. Et quand je l’écoute, je me sens comme un cobra dansant gracieusement devant son maître.

***

11/ Hard To Forget Ya : Le R’N’B/hip-hop revient dans l’entraînant et dansant Hard To Forget Ya, qui pourrait faire un bon single potentiel. Quand je l’écoute, je me sens comme Michael Jackson qui chante alors This Time Around. À mes yeux, ce n’est peut-être LE titre de Glory, mais c’est un tube évident !

***

12/ What You Need : Deuxième « incursion » dans le style jazzy, avec un What You Need puissant dans l’âme ! Et je pense notamment qu’elle s’est inspirée du Dance Like Yo Daddy de Meghan Trainor (et elle a bien fait !). Il y a même un petit zest de He Wasn’t There de Lily Allen, je trouve. En tout cas, c’est un tube digne de Britney Spears !

***

13/ Better : Tube, tube, TUBE ! On y retrouve, là encore, l’influence Major Lazer, à l’image du superbe Love Me Down. Le moment instrumental après le refrain est d’ailleurs le moment que je préfère. Une sortie single est à envisager. Non, que dis-je : c’est OBLIGATOIRE !

***

14/ Change Your Mind (No Seas Cortes) : Je me suis souvent imaginé danser le tango, notamment sur Americano et Donatella de Lady Gaga, ainsi que sur Outta My Hands (Loco) de Selena Gomez. Eh bien, c’est la même chose sur l’hispanisant Change Your Mind, où Britney se permet de faire quelques rimes en espagnol. Et c’est tout bonnement divin.

***

15/ Liar : À l’image de Love Me Down, je me sens de nouveau comme ce cobra adroit, qui se meut avec énergie. En d’autres termes : j’aime ce mélange entre R’N’B et style oriental, qui me fait bondir de mon siège/lit pour danser avec frénésie et sensualité. À noter l’agréable « effet sonore » qui semble tout droit sortir d’un western.

***

16/ If I’m Dancing : C’est le dernier up-tempo de Glory. Et qui dit up-tempo, dit hit en puissance. If I’m Dancing va dans la continuité de Liar, tout en en s’éloignant. La voix masculine de Do You Wanna Come Over est, en outre, de retour, pour le bonheur de nos oreilles. Ce qui est également certain, c’est que je ne risque pas de me lasser de danser sur cette chanson pop/R’N’B et énergisante.

***

17/ Coupure Électrique : Je crois que c’est LE morceau qui intriguait le plus les fans. On a tous pensé à Blackout, en passant. Alors, j’ignore encore s’il y a un rapport étroit avec cette Coupure Électrique, mais que m’importe, parce que j’ADORE ! Et, surtout, Britney prend le risque d’interpréter le titre en français, du début à la fin ! C’était osé de sa part et j’aime la mélodie par-dessus tout. Bon, il m’a fallu le réécouter plusieurs fois pour comprendre les paroles, l’accent laissant beaucoup à désirer. Mais bon, c’est un peu à l’image de Madonna sur La Vie en Rose et de Beyoncé sur Vois sur ton Chemin. C’est-à-dire ni catastrophique, ni bon, juste « passable ».

***

Dans l’ensemble, que faut-il donc retenir ? Plusieurs choses :

  • L’autotune est en second plan, sa voix étant ainsi moins étouffée.
  • Les instruments sont davantage mis en avant, là où Blackout, Femme Fatale et Britney Jean privilégiaient des instrumentaux électro bourrins.
  • Britney chante avec plus de ferveur qu’à l’accoutumée, en n’hésitant pas à se lâcher dès qu’elle en a envie.
  • L’album fait la part belle aux mid-tempos, à la manière d’In The Zone.
  • L’ensemble est assez déroutant au premier abord, mais s’apprivoise progressivement.
  • Et, surtout, on sent qu’elle s’est investie de A à Z, même si ça s’en ressentait déjà ces derniers temps (notamment sur scène).

Pour conclure, si Blackout a inspiré (de loin) Femme Fatale, In The Zone a clairement inspiré Glory. À voir si c’est son meilleur album, avec le temps.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur Culturel chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

7 commentaires

  1. Je n’ai pas encore écouté l’album (j’attends d’avoir le CD entre les mains #encorequelquesheuresdepatience), du coup j’attendais ta review avec impatience! Il me tarde encore plus de l’écouter maintenant… 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *