[CINÉMA] Les Visiteurs – La Révolution

Les Visiteurs La Révolution - Jean-Marie Poiré (1)

Je n’en avais rien à faire des Visiteurs 3 à sa sortie, vraiment. Parce que je sentais qu’on allait en entendre parler encore et encore, à la manière de Bienvenue Chez Les Ch’tis et autre Intouchables. Mais à force de lire des avis mauvais (pour la plupart), ça m’a donné envie de jeter un coup d’œil à Les Visiteurs : La Révolution. Ce que j’ai fait samedi dernier !

Avant de rentrer plus dans les détails, j’ai peu de souvenirs des deux premiers films en eux-mêmes. Comme tout le monde, je me rappelle des scènes cultes qu’on ne se lasse pas de voir et de revoir. Mais pour moi, ça s’arrête là. Du coup, il est vrai que je n’attendais rien de ce troisième volet, mais absolument rien. Donc je ne pouvais ne pas être déçu ou trouver le film mauvais. Or, ça n’a pas été le cas.

Eh non ! J’ai même trouvé le tout divertissant et drôle, malgré le côté « potache » qui ressort assez. J’ai même pu déceler quelques références aux deux premiers volets faites par-ci, par-là. J’ai eu aussi plaisir à retrouver Jean Reno et Christian Clavier dans les rôles de Godfroy de Montmirail et de Jacquouille la Fripouille. Même si on sent que ceux-ci sont dépassés par les seize années écoulées entre Les Couloirs du Temps et La Révolution. Un peu comme Jean-Marie Poiré (auteur de la quadrilogie) et sa réalisation qui date (et se veut être dans l’air du temps, sans succès). Mais malgré tous ces défauts visibles, j’ai beaucoup ri devant les sketchs – aussi « pipi, caca, prout » soient-ils – et ai également trouvé le casting bon. Notamment les acteurs secondaires (Karin Viard, Sylvie Testud, Ary Abittan, Marie-Anne Chazel, Franck Dubosc, Alex Lutz, Pascal N’Zonzi, Frédérique Bel, Stéphanie Crayencour). Les Visiteurs 3 est peut-être une comédie française populaire, moi j’y ai trouvé mon compte.

Les Visiteurs La Révolution - Jean-Marie Poiré (2)

En revanche, là où le bât blesse, c’est que la saga semble désormais être dépassée. Un peu comme Les Trois Frères, dont la suite était sortie début 2014. Disons qu’on sent que Les Visiteurs appartiennent aux années quatre-vingt-dix seules, quand on voit le fond et la forme de cette suite. Si celle-ci était sortie peu après Les Visiteurs 2, le contraste aurait été bien moindre et la continuité plus grande. Hors là, il y a comme une « rupture » qui fait que la production a voulu satisfaire les premiers fans comme la nouvelle génération. On se retrouve donc avec un scénario « fourre-tout », de par ses intrigues et ses nombreux personnages, qui noient ainsi les héros en les reléguant presque à de simples seconds rôles. En outre, je trouve qu’il y a des répétitions, notamment sur le mot « merde » et son champ lexical (ô combien élaboré). Mais au final, je dirais que les qualités suscitées « compensent » les défauts listés dans ce paragraphe.

Par conséquent, j’en viens à dire que Les Visiteurs : La Révolution n’est pas le navet de l’année 2016, loin de là. Il y a eu/aura pire, comme il y a eu/aura mieux. Le film est juste sorti au mauvais moment, voilà.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur & Administrateur chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *