[ALBUM] Josef Salvat, Night Swim

Josef Salvat - Night Swim (album)

Si son premier album Night Swim n’est sorti qu’en octobre dernier, cela fait un moment qu’on entend Josef Salvat sur nos ondes. Il faut ainsi remonter jusqu’à fin 2014 pour que le public découvre ce chanteur australien, avec la reprise d’un célèbre titre (qui ne date pas d’hier, d’ailleurs) : Diamonds de Rihanna. À peine s’était-on remis de l’originale qu’on avait déjà droit à la version d’un autre artiste !

Pour ma part, cette reprise ne m’a pas séduit sur le moment et me laisse encore indifférent, à l’heure d’aujourd’hui. Certes, Josef réinterprète la chanson à sa manière, lui apporte sa propre plus-value, mais je suis trop habitué au chant de Rihanna, malgré tout. Il a également tardé à me conquérir avec sa première « vraie » chanson, Open Season (Une Autre Saison), malgré son clip décalé. À présent, il fait partie de mes révélations musicales de la saison 2015/2016.

Après avoir lu la critique du blog musical belge OWLYSHIT, je suis allé écouter Night Swim sur Deezer. Et je dois dire que j’ai été bien plus qu’agréablement surpris par ce que j’ai entendu. En effet, l’album est un bon dosage entre les titres pop/électro en vogue et les ballades à la tendance acoustique. Avec trois chansons dans la langue de Molière, qui plus est ! De quoi bien continuer sa conquête du public, entamée depuis deux ans maintenant.

Mais voyons donc ce que donnent cet opus aux styles éclectiques !…

  • Open Season (Une Autre Saison): je crois que si le titre n’avait pas été en français, je l’aurais moins apprécié ; car, du coup, le style dénote dans ce qui se fait actuellement dans le paysage musical français ;
  • Hustler: c’est une suite musicale au précédent titre, qui adopte alors le piano pour aller dans la continuité de ce dernier ; l’une des moins bonnes chansons de l’album, pour moi ;
  • Punchline: ce morceau rappelle beaucoup ce qui se faisait durant les années 90, en termes de british pop notamment ; personnellement, je pense à Angels de Robbie Williams quand je l’écoute ;
  • Till I Found You: le titre revêt une production aérienne, qui nous transporte jusqu’au septième ciel, tout en nous étouffant et « transperçant » de manière délicieuse ;
  • Constant Runners: chanson tout aussi aérienne et planante, mais également très entraînante et dansante ; mon premier coup de cœur du disque ;
  • Night Swim: la piste qui donne son nom à l’album nous donne envie de nous évader au large et de nous perdre agréablement au beau milieu de l’océan ;
  • Closer: un up-tempo bien pêchu, qui emprunte ses influences au courant disco de la grande époque ;
  • Shoot and Run: on pense d’emblée à Consentement et Light Me Up de Mylène Farmer à l’écoute, pour le côté à la fois « structuré » et « violent » de l’ensemble, qui nous « transperce » à son tour ;
  • The Days: on débute de manière mélancolique, avant de lorgner vers la pop/électro de manière inattendue ; l’un des morceaux les plus surprenants (dans le sens positif du terme) de l’album ;
  • Paradise (Le Paradis nous trouvera): là où Open Season n’était qu’en français, Paradise nous offre un mélange bilingue exquis, parfait pour la saison estivale qui débute ; là encore, on y décèle un côté 90’s agréable ;
  • A Better Word: une jolie ballade mélodieuse, qui apporte du renouveau (à sa manière) à la musique pop actuelle ;
  • Diamonds: elle s’insère bien dans l’album, mais mon ressenti ne change pas en revanche ;
  • Week-end à Rome: ce dernier titre est une excellente reprise pop/électro surprenante, qui va dans la lignée de l’originale (interprétée par Étienne Daho).

Comme je vous le disais donc tout à l’heure, Night Swim est un disque varié, qui, d’un côté, va proposer des chansons qu’on peut attendre de Josef Salvat (à savoir des ballades au piano) et qui, de l’autre, nous offre des up-tempos entraînants (auxquels on ne s’attendait justement pas). L’album a quelques coups de mou, des titres un peu faiblards en somme, mais on les « oublie » au profit d’autres plus marquants. Pour conclure, c’est un premier essai bien sympathique.

Écoutez quelques titres de l’album ci-dessous. Vous pouvez aussi vous procurer l’EP Night Swim, qui contient les titres présents sur l’édition internationale du CD.

Suivez-moi !

Fab!en

Blogueur Culturel chez EscapeToCulture.net
Blogueur Culturel qui aime bien cinéphiler, écouter de la POP et plein d'autres choses !
Suivez-moi !

Les derniers articles par Fab!en (tout voir)

4 commentaires

  1. Merci pour le clin d’oeil, et ravi d’avoir lu ta critique de l’album! Après coup, Paradise et Hustler sont définitivement mes deux tracks favoris de l’album… Hâte de voir la suite!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *