[ALBUM] Ariana Grande, Dangerous Woman

Ariana Grande - Dangerous Woman

J’étais loin de me douter que Dangerous Woman serait l’un des albums que j’attendrais le plus en cette année 2016 ! Mais voilà, chacun des titres qui le composent m’a plu, sans oublier que la chanson-titre fait partie de ma playliste du moment. Et puis, si j’avais trouvé gentillet l’univers sucré estampillé 90’s de Yours Truly et diablement efficace l’ambiance radiophonique de My Everything, je suis désormais séduit par le ton résolument adulte qui émane de ce troisième disque.

Mais parlons d’abord un peu de Dangerous Woman (le titre). Là où Focus reproduisait une recette déjà fructueuse par le passé, mais peut-être finalement répétitive et lassante à la longue, ce premier single officiel nous surprend dans le sens positif du terme, tant sa voix se fond à merveille dans cette mélodie résolument urbaine et peu commerciale. Soit un premier pas franchi en tant que femme nouvellement accomplie.

La jeune femme aux oreilles de lapin (adieu les oreilles de chat !) nous a également proposés, en avant-première, les chansons Be Alright, Into You et Let Me Love You. La plateforme en ligne Apple Music a également dévoilé les autres titres de l’album, et ce, quelques jours avant la sortie de ce dernier. De quoi pouvoir patienter avant le jour J !

Maintenant qu’il est disponible, je vous propose mon avis pour chaque titre. C’est parti !

  • Moonlight: c’est une tradition chez Ariana, puisqu’on a droit à ce genre d’intro à chacun de ses albums ; c’est doux, planant et légèrement jazzy, de quoi ne pas être dérouté d’emblée ;
  • Dangerous Woman: je vous en parlais ci-dessus et c’est pour moi un excellent choix en tant que premier single ;
  • Be Alright: voici l’une des chansons que j’aime le moins de cet opus ; le bruit de fond peut faire penser à You’re My Favorite de Gwen Stefani ;
  • Into You: c’est un peu le Break Free de l’album ; on enlève la production bourrine de ce dernier, pour se retrouver avec un son pop/électro très féminin dans l’âme ;
  • Side to Side (feat. Nicki Minaj): je dois avouer que les featurings avec Nicki Minaj m’avaient manqué et ce Side to Side s’avère être efficace, grâce à ses sonorités reggae, à l’image de Raining Man de Rihanna ;
  • Let Me Love You (feat. Lil Wayne) : voici MA chanson de Dangerous Woman; ce genre de titre manquait clairement à sa discographie et je dois dire que je suis comblé par cette ambiance R’N’B/électro très love ;
  • Greedy : place au funk dans ce Greedy très électrique et « gueulard » par moments ; tout simplement dansant et entêtant ;
  • Leave Me Lonely (feat. Macy Gray) : la soul confirmée de Macy Gray s’allie avec poésie à la soul bien jeune d’Ariana, pour un duo de voix bien divaesque ;
  • Everyday (feat. Future) : un titre dans la lignée de Loooove Song de Rihanna et de My Darlin’ de Miley Cyrus, où la présence du rappeur Future fait des merveilles, encore une fois ;
  • Sometimes : on tient là le Always Be My Baby de 2016, clairement, tant la chanson de Mariah Carey et celle d’Ariana se ressemblent fortement ; moi, je suis tout simplement conquis ;
  • I Don’t Care : à l’image de Moonlight, c’est un titre à la fois doux et jazzy, avec cette pointe de « mélancolie heureuse » qui fait du bien aux oreilles ;
  • Bad Decisions : entre cette salve de ballades bien pensée, on se lève de nouveau pour danser sur cette chanson urbaine très entêtante, qui fait un peu penser à International Smile de Katy Perry;
  • Touch It : le Love Me Harder de l’album, et ce n’est pas moi qui vais m’en plaindre ;
  • Knew Better / Forever Boy : comme Rihanna dans son opus Unapologetic, Ariana nous propose deux chansons en une, pour un mélange urbain/électro très clinquant et girly ;
  • Thinking About You : un mid-tempo agréable à l’écoute et très grandeesque, dans la lignée de Touch It ;
  • Step On Up : la chanteuse s’empare des rythmes endiablés de BURNITUP! de Janet Jackson, pour un résultat déroutant mais efficace ;
  • Jason’s Song (Gave It Away) : le jazz moderne façon cabaret habite ce titre qui nous met d’emblée le sourire aux lèvres ;
  • Focus : une chanson aux apparences tubesques au début, mais qui fait finalement « tâche » à côté des dix-sept pistes l’ayant précédée.

On se retrouve donc avec un album aux styles bien variés, mais cohérent de bout en bout. À l’image de Yours Truly et contrairement à My Everything, il n’y a pas de titre qui fait office de remplissage, puisque ceux de Dangerous Woman se valent tous autant les uns que les autres.
En résumé : l’album de ce mois de mai à ne pas manquer !

En bonus : Écoutez quelques titres de l’album, ainsi que l’excellente version a capella en improvisation totale de Dangerous Woman !

6 commentaires

  1. Je connaissais mal ces premiers album à part les singles … Mais du coup c’est peut-être aussi bien j’ai vraiment découvert Ariana grâce à Dangerous Woman du coup :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *