[CONCERT] Mariah Carey, Sweet Sweet Fantasy Tour

Mariah Carey - Sweet Sweet Fantasy Tour (1)

Le 21 avril dernier, j’ai eu la chance d’assister à l’unique concert donné en France par Mariah Carey, dans le cadre de sa tournée européenne Sweet Sweet Fantasy Tour. Treize ans qu’elle n’était pas revenue chez nous – dans le vieux continent –, treize ans qu’on attendait de la revoir en chair et en os, sur scène ! Pour ma part, c’était la première fois que je la voyais pour de vrai, quatorze ans après être tombé amoureux d’elle et de sa musique.

Pour vous résumer en quelques mots ma pensée de ce concert, j’ai adoré ! C’est clairement l’un des plus beaux concerts que j’ai pu voir, durant ma courte existence. Si la mise en scène est très intimiste, voire cheap par moments, et qu’elle n’est peut-être donc pas forcément adaptée à une salle comme l’AccorHotel Arena, la présence de Mariah faisait néanmoins le reste. Dans le sens où elle a ce charisme et cette présence incroyables, même après vingt-six ans de carrière, en plus de savoir mettre l’ambiance dans une salle de quinze mille personnes. Et de ce côté-là, j’ai été agréablement surpris.

Car – ce fut la bonne surprise – le public a été très réceptif, et ce, du début à la fin ! Je n’avais jamais vu ça, hormis à Las Vegas pour Britney Spears, surtout pour un concert de ce genre ! Et là encore, elle m’a surpris, car moi qui m’attendais à beaucoup de ballades dans la setlist, elle a également chanté beaucoup de up-tempos. Ce qui faisait donc que les différents styles de chansons s’équilibraient parfaitement.

Mariah Carey - Sweet Sweet Fantasy Tour (2)

Et si on faisait un tour parmi les titres qu’elle a chantés, justement ?

  • Fantasy : une superbe intro, digne des gros shows à l’américaine ; cela fait tellement de bien de réentendre la version Def Club Mix chanté en live ;
  • Emotions : Mariah aime cette chanson et on le sent lorsqu’elle fait ses petites improvisations vocales, dont elle seule a le secret ;
  • My All : incontournable, tout simplement ; une bonne idée d’avoir remis le remix de David Morales en interlude ;
  • Always Be My Baby : c’était magique de voir les gens chanter et danser sur ce titre culte ;
  • I’ll Be There : ça n’a jamais été ma chanson favorite de MC, mais j’ai su l’apprécier avec le temps, surtout qu’elle a réinvité son grand ami Trey Lorenz à chanter dessus avec elle, avant de rendre hommage au défunt Michael ;
  • Rock With You : tandis qu’elle va changer de tenue, Trey en profite pour monopoliser Bercy avec cette reprise de MJ et le fait à merveille ;
  • Medley : l’un des meilleurs moments du concert, pour moi, tant les tubes s’enchaînent que ce soit Touch My Body (que je n’aime pas, habituellement), I Know What You Want, Obsessed ou même Loverboy (qu’elle interprète pour la première fois sur scène, depuis sa sortie !) ;
  • One Sweet Day : on ne pouvait pas échapper à celle-là, qu’elle dédie par ailleurs à Prince, dont on a tous appris le décès avant le concert ;
  • When You Believe : le public était hystérique, lorsque Whitney Houston est apparue sur les écrans… et je les comprends, car j’ai toujours aimé cette chanson (c’est même la première de Mariah que j’ai découverte, à l’époque) ;
  • Hero : là encore, le public est joie, puisqu’elle chante l’un de ses plus gros classiques sur nos contrées ;
  • We Belong Together : un titre que j’ai su apprécier avec le temps et qui a mis l’ambiance, une fois encore ;
  • Without You : que j’étais heureux lorsque j’en ai entendu les premières notes (!) ;
  • Butterfly Reprise : le show se termine sur cette chanson forte de symbolisme pour MC.

Mariah Carey - Sweet Sweet Fantasy Tour (3)

Vous l’aurez compris : on en a pour tous les goûts et les couleurs ! Deux points viennent (légèrement) assombrir le tableau : l’utilisation du playback (qui se fond bien avec la voix en live, cependant) et l’absence d’écrans géants qui retransmettaient le concert. Pour ma part, je la voyais bien où j’étais placé, donc je n’ai pas eu à me plaindre, contrairement à ceux qui étaient tout au fond, par exemple. A part ça, je n’ai absolument rien à redire.

Sur ce, je vous propose de lire le compte-rendu de Kéké sur son blog (merci à lui), où vous retrouverez notamment des vidéos et photos du concert.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *