[CINÉMA] The Huntsman – Winter’s War

The Huntsman - Winter's War (1)

Ok, bon… J’ai attendu ce nouveau film de la saga Blanche-Neige et le Chasseur avec une impatience immense ! J’avais bien aimé le premier volet, malgré cette facilité dont il usait beaucoup, et je trouvais qu’il avait une belle identité visuelle et sonore. En voyant la bande-annonce de Le Chasseur et la Reine des Glaces, je m’attendais à ce qu’il soit tout aussi bon, voire supérieur à son prédécesseur. Eh bien, croyez-moi, la déception a été cuisante !

En gros, tout ce qui faisait le charme du premier film disparaît dans celui-là. D’accord, Snow White & the Huntsman n’était bien original en soi, notamment dans l’aspect visuel, qui « piquait » ses idées à droite à gauche (sur Princesse Mononoké, par exemple). Mais il parvenait à sortir du lot, par rapport aux autres adaptations sur grand écran du conte des Frères Grimm, en y apportant une plus-value assez intéressante. Et, contrairement à ce que beaucoup disaient, je trouvais que Kristen Stewart s’en sortait bien dans le rôle principal, tandis que j’en attendais davantage de la part de Charlize Theron dans celui de Ravenna.

En ce qui concerne Winter’s War, je trouve que c’est plus une suite qu’un véritable prequel. Il est vrai qu’on pourrait le considérer comme étant les deux, puisque la première demi-heure se déroule avant les faits du premier volet, tandis que l’heure et demie restante se passe sept ans après. Donc moi, je le considère comme une suite, le début servant juste à expliquer pourquoi le chasseur était alcoolique dans le un. Et encore, ici, quand il voit sa femme « mourir », il n’a pas l’air si anéanti que ça. Mais bon, je pense qu’il faut revoir le précédent pour mieux comprendre…

Et c’est bien ça, le problème ! Le film se repose beaucoup sur le succès de Blanche-Neige et ne prend donc même pas la peine de développer, comme il se doit, tout ce qui le constitue (scénario, mise en scène, photographie, personnages, effets spéciaux). En fait, si vous en avez vu la bande-annonce, vous avez tout vu. Et le pire, c’est qu’on n’essaie même pas de nous surprendre ! Tout est prévisible d’avance et, surtout, les codes hollywoodiens classiques sont usés jusqu’à la moelle. Ce n’est pas le premier blockbuster américain à le faire, ni le dernier, certes. Mais on était en droit à s’attendre à plus de consistance !

The Huntsman - Winter's War (2)

Ainsi, les clichés s’enchaînent sans interruption, de l’histoire d’amour dégoulinante de niaiserie au deuil déguisé d’une reine soi-disant badass. Dans tous les cas, le film reste en surface de tout ce qu’il illustre, alors qu’il y avait de quoi faire (même avec une histoire aussi « simple » que celle-là). Pour les personnages, ce n’est pas mieux, du fait qu’ils sont vus et revus dans le paysage cinématographique estampillé d’Hollywood. Quant aux comédiens qui les incarnent, aucun ne sort du lot. Mais vraiment aucun. Et Emily Blunt, quelle déception ! Moi qui estime beaucoup cette actrice, je me demande ce qu’elle est allée faire là-dedans. Et puis, je me disais que la présence de Kristen Stewart manquait cruellement à l’ensemble, mais tout compte fait, c’est très bien qu’elle n’y ait pas participé. Comme quoi, le désastre est bel et bien là !

Bref, je pense que vous l’aurez compris, après avoir lu mon avis sur la question : Le Chasseur et la Reine des Glaces est une véritable déception, qui ne mérite pas qu’on s’attarde dessus. Il y avait de quoi faire, mais le réalisateur et son équipe sont passés totalement à côté de leur sujet.

Seul point positif de l’ensemble : la chanson Castle de la chanteuse Halsey, que je vous laisse (re)découvrir ci-dessous…

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *